LA SEMAINE SAINTE : DES PERSONNES PRÊTES À SE DONNER EUX-MÊMES PAR AMOUR DE DIEU

L’ancien supérieur général, Wilhelm Steckling OMI, a écrit en 2007

ce fut probablement le Vendredi Saint de 1807, que saint Eugène vécut cette rencontre particulière avec le Crucifix qui changea sa vie. En fait, c’est cela qui fit de lui un Oblat. Ce que nous pouvons célébrer en 2007 n’est pas un anniversaire de la Congrégation, mais plutôt un anniversaire de notre charisme, un anniversaire du don spirituel qui nous fait vivre, un anniversaire de notre spiritualité oblate.

La croix contemplée ce Vendredi Saint suscita dans le jeune Eugène, âgé de 24 ans, la prise de conscience de son éloignement de Dieu.

« Je l’ai cherché, ce bonheur, hors de Dieu, et trop longtemps pour mon malheur » – écrit-il durant une retraite, quelques années plus tard (1814). Dans ce vide, il rencontre quelqu’un qui l’aime sans mesure. Alors, ses péchés se dissolvent dans les larmes provoquées par l’étreinte du Christ, et cette expérience le marque pour le restant de sa vie : « Puis-je oublier ces larmes amères que la vue de la Croix fit couler de mes yeux un Vendredi Saint ? » « Heureux,mille fois heureux qu’il ait, ce bon Père, malgré mon indignité, déployé sur moi toute la richesse de ses miséricordes. » Cette expérience ne se limite seulement à sa vie intérieure : « Au moins que je répare le temps perdu en redoublant d’amour pour lui. » Peu de temps après, Eugène voulut partager cette expérience de la miséricorde avec d’autres et ce zèle pour les âmes va finalement donner naissance aux Oblats.

Le nom « Oblats » désigne des personnes prêtes à se donner eux-mêmes par amour de Dieu.

W. Steckling OMI, Information OMI n. 462, Rome février 2007

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à LA SEMAINE SAINTE : DES PERSONNES PRÊTES À SE DONNER EUX-MÊMES PAR AMOUR DE DIEU

  1. Denyse Mostert dit :

    LA SEMAINE SAINTE : PRÊTS À SE DONNER EUX-MÊMES PAR AMOUR DE DIEU – Aujourd’hui, 06 avril 207, Frank Steckling o.m.i. choisit la réflexion qu’un ancien supérieur général, Wilhelm Steckling, a écrit en 2007

    Ce fut probablement le Vendredi Saint de 1807, que saint Eugène vécut cette rencontre particulière avec le Crucifix qui changea sa vie. En fait, c’est cela qui fit de lui un Oblat. Ce que nous pouvons célébrer en 2007 n’est pas un anniversaire de la Congrégation, mais plutôt un anniversaire de notre charisme, un anniversaire du don spirituel qui nous fait vivre, un anniversaire de notre spiritualité oblate.
    La croix contemplée ce Vendredi Saint suscita dans le jeune Eugène, âgé de 24 ans, la prise de conscience de son éloignement de Dieu.
    « Je l’ai cherché, ce bonheur, hors de Dieu, et trop longtemps pour mon malheur » – écrit-il durant une retraite, quelques années plus tard (1814). Dans ce vide, il rencontre quelqu’un qui l’aime sans mesure. Alors, ses péchés se dissolvent dans les larmes provoquées par l’étreinte du Christ, et cette expérience le marque pour le restant de sa vie : « Puis-je oublier ces larmes amères que la vue de la Croix fit couler de mes yeux un Vendredi Saint ? » « Heureux,mille fois heureux qu’il ait, ce bon Père, malgré mon indignité, déployé sur moi toute la richesse de ses miséricordes. » Cette expérience ne se limite seulement à sa vie intérieure : « Au moins que je répare le temps perdu en redoublant d’amour pour lui. » Peu de temps après, Eugène voulut partager cette expérience de la miséricorde avec d’autres et ce zèle pour les âmes va finalement donner naissance aux Oblats.
    Le nom « Oblats » désigne des personnes prêtes à se donner eux-mêmes par amour de Dieu.
    W. Steckling OMI, Information OMI n. 462, Rome février 2007

    Un merci à Dieu de ceux à qui le Seigneur a fait connaître les Oblats et a invités à devenir Associés à leur charisme de Miséricorde envers les plus pauvres. Avec son aide, que nos cœurs, dépouillés de tout égoïsme, les reconnaissent là où ils se trouvent et lui partagent les bienfaits que Dieu réserve à tous ses enfants. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *