NE DESCENDS JAMAIS DE CHAIRE SANS AVOIR EXCITÉ LES CŒURS À LA CONTRITION ET À L’AMOUR

Eugène continue à donner ses conseils au Père Mille qui accompagne l’archevêque  d’Aix pour prêcher à sa place.

Le matin, avant la cérémonie, je pense que tu seras chargé de faire une courte instruction sur le sacrement de confirmation que les enfants doivent recevoir. Prends garde de n’être pas trop long, et enferme beaucoup de choses dans peu de mots. Ne descends jamais de chaire sans avoir excité les cœurs à la contrition et à l’amour.
Dans les villages, fais comprendre à Monseigneur l’utilité de parler la langue du pays…

Lettre à Jean-Baptiste Mille, le 21 avril 1837, EO IX n 614

Quelle différence cela produirait-il en Église si ceux qui prêchent aujourd’hui mettaient tout cela en pratique!

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à NE DESCENDS JAMAIS DE CHAIRE SANS AVOIR EXCITÉ LES CŒURS À LA CONTRITION ET À L’AMOUR

  1. Denyse Mostert dit :

    VERS LA CONTRITION ET À L’AMOUR.
    Lettre à Jean-Baptiste Mille, le 21 avril 1837

    Le remplaçant désigné par Eugène de Mazenod sera probablement chargé d’une courte instruction sur le sacrement de confirmation que les enfants recevront ensuite. Viennent ensuite des conseils qui s’appliqueront à divers enseignements :

    – Prendre garde de n’être pas trop long, car le trop de mots peut dissiper l’attention. Apprendre pour cela à saisir l’essentiel de chaque sujet en de courtes phrases, le tout n’en sera que plus efficace.
    – Ne jamais quitter la chaire « sans avoir excité les cœurs à la contrition et à l’amour » tant il est vrai que les sacrements ne peuvent se vivre que dans l’amour. ces sentiments préparent admirablement à bien vivre les sacrements qui seront ensuite administrés
    Et
    – Une tâche qui peut surprendre : « Dans les villages, faire comprendre à Monseigneur l’utilité de parler la langue du pays… » Les Oblats ayant été eux-mêmes instruits sur cette nécessité ne devraient en principe rencontrer trop de difficulté.

    En général, les fidèles se présentant pour recevoir des sacrements dans nos églises répondent à un désir inspiré par l’Esprit Saint et par l’intermédiaire de ses prêtres. En conclusion, les instructions deviendraient plus agréables et efficaces si elles étaient exprimées en un langage court et compris de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *