UN VASTE HORIZON S’OUVRE DEVANT NOUS

Vers le milieu de 1834, il y avait environ 36 Oblats dans 5 communautés: Aix-en-Provence, Marseille, Laus, L’Osier en France et Billens en Suisse.

À cette époque, Casanelli d’Istria, nouvel évêque d’Ajaccio (Corse), rendit visite à des amis à Aix-en-Provence et rencontra Eugène. Expliquant l’état d’abandon de l’Église en Corse: «des paroisses pauvres, un clergé nombreux mais en général sans formation, des fidèles ignorants, des conflits entre familles et clans», il demande l’aide des Oblats. Des gens étaient vraiment abandonnés et attendaient une relation personnelle avec Jésus-Christ Sauveur. Eugène répondit à ce besoin.

Eugène décrit la situation au Père Guibert, qui l’avait encouragé pendant des années à démarrer une nouvelle mission hors du continent français.

Un vaste horizon s’ouvre devant nous: nous sommes peut-être appelés à régénérer le clergé et tout le peuple de Corse.
L’Évêque nous appelle pour diriger son séminaire, et il est disposé à nous confier les missions de son diocèse; il faut prendre ou laisser. Ce dernier parti serait indigne, pour peu que nous puissions faire; il serait désespérant, si réellement nous nous trouvions dans l’impossibilité de répondre à la pressante invitation qui met le comble à nos vœux. La vérité est que nous pouvons accepter l’offre après laquelle nous avons soupire, et qui ne nous serait jamais plus faite si nous la refusions à présent.
Mais, pour remplir cette tâche, il va nous en coûter les plus grands sacrifices.

Lettre à Hippolyte Guibert, 18 octobre 1834, EO VIII n 493

Le même esprit nous motive aujourd’hui:

Qu’ils ne craignent pas de présenter clairement les exigences de l’Évangile et qu’ils aient l’audace d’ouvrir des voies nouvelles afin que le message du salut atteigne tous les hommes. Humbles devant leurs insuffisances, mais confiants dans la puissance de Dieu, ils s’efforceront de conduire tous les hommes, spécialement les pauvres, à la pleine conscience de leur dignité d’êtres humains et de fils et filles de Dieu. »

Constitutions et Règles de l’OMI, C 8

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to UN VASTE HORIZON S’OUVRE DEVANT NOUS

  1. Denyse Mostert says:

    Au Père Guibert, qui l’avait encouragé pendant des années à démarrer une nouvelle mission hors du continent français, Eugène de Mazenod annonce la nouvelle mission qui s’ouvrira en Corse. « L’Évêque nous appelle pour diriger son séminaire, et il est disposé à nous confier les missions de son diocèse; il faut prendre ou laisser. »

    Mettant en relief l’état d’abandon de l’Église en Corse: «des paroisses pauvres, un clergé nombreux mais en général sans formation, des fidèles ignorants, des conflits entre familles et clans» , il demande l’aide des Oblats. Il est évident que les Oblats vont accepter avec joie, une mission qui répond si bien à leur charisme.

    « 36 Oblats dans 5 communautés: Aix-en-Provence, Marseille, Laus, L’Osier en France et Billens en Suisse » travaillent déjà avec ardeur, ce qui ne les empêchera nullement de répondre aux vœux de Mgr Casanelli qu’ils vont seconder dans la construction d’un grand séminaire en Corse malgré les « plus grands sacrifices » prédits par Eugène. Ils savent par expérience combien de bons missionnaires peuvent amener de cœurs au Seigneur en offrant ainsi une meilleure vie aux convertis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *