QUE LA RÈGLE SOIT OBSERVÉE DANS TOUS LES POINTS ET PAR TOUS

Eugène a placé de lourdes responsabilités sur les épaules du jeune Père Guigues de 29 ans: il assume la responsabilité du sanctuaire Marial ; il doit travailler avec un nombre de plus en plus grand de pèlerins et s’assurer que la communauté Oblate se conduise sans heurt, en se conformant aux règles Oblates.

Que le P. Guigues comprenne bien toutes les obligations de sa charge. S’il n’établit pas une régularité parfaite dans sa communauté il en sera responsable devant Dieu et la Société. Je n’autorise aucune interprétation. Que la Règle soit observée dans tous les points et par tous.

Lettre aux Pères Guigues et Dassy, le 18 août 1834, EO VIII n 484

En plus d’avoir à gérer son inexpérience, il doit s’assurer que nos trois Oblats se conduisent en accord avec les prescriptions de la Constitution et des Règles. Ainsi, il faudrait que les Règles de vie leur servent de guides, et non pas les idées ou caprices du supérieur lui-même. Un bon conseil qui est toujours de rigueur dans nos communautés.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à QUE LA RÈGLE SOIT OBSERVÉE DANS TOUS LES POINTS ET PAR TOUS

  1. Denyse Mostert dit :

    Dans sa lettre aux Pères Guigues et Dassy, le 18 août 1834, Eugène mentionne les obligations du P. Bruno Joseph Guigues : responsabilité du sanctuaire marial , travailler avec un nombre de plus en plus grand de pèlerins et s’assurer que la communauté Oblate se conduise sans heurt, en se conformant aux règles Oblates.

    Il continue : « Que le P. Guigues comprenne bien toutes les obligations de sa charge. S’il n’établit pas une régularité parfaite dans sa communauté il en sera responsable devant Dieu et la Société. Je n’autorise aucune interprétation. Que la Règle soit observée dans tous les points et par tous. » Cela semble beaucoup pour un jeune prêtre qui comprit d’ailleurs ce que le fondateur attendait d’un supérieur de communautés.

    En 1844, après dix ans de dévouement au cours desquels il gagna la confiance des évêques français, Mgr. Guigues fut nommé «visiteur» ou supérieur extraordinaire au Canada où les Oblats travaillaient depuis 1841…

    En plus de sa grande douceur et de l’aménité de son caractère, Mgr Guigues possédait une rare énergie, et il savait contourner les obstacles pour arriver à ses fins. (*) Un exemple à suivre pour tous.

    (*) https://www.omiworld.org/fr/lemma/guigues-mgr-joseph-bruno-eugene-fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *