ON SERA PLUS ÉDIFIÉ DE CETTE FIDÉLITÉ QUE DES POLITESSES EXCESSIVES…

La «régularité» fait référence au fait de suivre les Règles de vie Oblates («regula» – d’où «régularité» signifie suivre la Règle et se laisser guider dans la vie par elle).

Une jeune communauté dynamique était pour attirer bien du monde vers les dévotions et les sacrements dispensés par le sanctuaire, monde qui visiterait aussi les Oblats. Eugène donne ici un conseil important: ne pas faire en sorte qu’un nombre démesuré de visiteurs devienne une distraction à leur mode de vie religieux.

Si l’affluence des étrangers trouble l’ordre, que l’on prenne des précautions pour maintenir malgré cela la régularité. On sera plus édifié de cette fidélité que des politesses excessives qui entraîneraient une perte de temps considérable et un grand désordre.

Lettre aux Pères Guigues et Dassy, le 18 août 1834, EO VIII n 484

Cet avis continue à être pertinent aujourd’hui encore: tout en étant proche des gens, nous devons rester concentrés sur le témoignage que nous devons leur livrer et leur montrer POURQUOI nous sommes près d’eux.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to ON SERA PLUS ÉDIFIÉ DE CETTE FIDÉLITÉ QUE DES POLITESSES EXCESSIVES…

  1. Denyse Mostert says:

    RÉGULARITÉ ET RÈGLES MISSIONNAIRES…

    Lettre aux Pères Guigues et Dassy, le 18 août 1834 : Eugène s’adresse aux Oblats en responsabilité à Notre-Dame-de-L’Osier, à tous ceux qui vivent en communauté et à tous ceux qui veulent créer une atmosphère agréable autour d’eux.

    En bon religieux, il établit la différence entre « régularité » et «regula », ce dernier étant explicitement rapporté aux Règles d’une communauté religieuse. Avis est donc donné aux Oblats de suivre en tout premier, les CC&CC de la Congrégation tout en demeurant proche des « étrangers » qui, par une affluence croissante, pourraient déranger la vie religieuse de ceux qui les reçoivent.

    En cas de désordre, les prédicateurs auront la charge de rétablir la régularité des enseignements. Eugène se doit d’ajouter que « cette fidélité des Oblats impressionnera davantage que des politesses excessives » qui ne pourront produire qu’une perte de temps considérable et un grand désordre.

    Aujourd’hui encore, ces conseils doivent être pris au sérieux. Que tous comprennent le pourquoi de notre présence et combien les missionnaires ont à cœur de leur faire « connaître et aimer Jésus Christ ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *