CHANGER DE PERSPECTIVE : REGARDONS LA RÈGLE COMME NOTRE CODE, LES SUPÉRIEURS COMME DIEU

Regardez la Règle comme notre code, les supérieurs comme Dieu, nos frères comme d’autres nous-mêmes.

Lettre à Hippolyte Guibert, le 29 Juillet 1830, EO VII n 350

L’expression, «Regardez… les supérieurs comme Dieu» peut sembler très surprenante et nous sommes, peut-être, tentés de penser que ça tient du blasphème. Notre Règle de Vie actuelle clarifie ce qu’Eugène voulait nous communiquer :

Les supérieurs sont un signe de la présence du Seigneur qui est au milieu de nous pour nous animer et nous guider.”   CC et RR, Constitution 81

Les missionnaires oblats sont nés parce que Dieu voulait que nous existions dans l’Église. Eugène n’a jamais dérogé  de la conviction que Dieu l’avait appelé et avait ancré en lui le charisme de sa famille missionnaire. De cette manière, le Supérieur de la communauté se devait d’être perçu comme ayant reçu sa fonction de Dieu, et il représentait et reflétait la présence de Dieu dans la communauté. “Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.” (Matthieu 18:20)

Notre Règle de Vie s’accomplit par le rôle des supérieurs de la communauté:

Ils engagent leurs frères à vivre selon leur vocation d’Oblats, tout en leur donnant l’appui dont ils ont besoin. Dans un esprit de coresponsabilité, il leur revient de diriger leur communauté, de prendre les décisions, d’encourager les initiatives et de mettre en œuvre les plans d’action selon l’esprit et les normes des Constitutions et Règles. Ils doivent savoir déléguer leur autorité et confier des responsabilités.    CC et RR, Constitution 81.

Notre question : Les coordonnateurs des différents groupes Mazenodiens voient-ils en cela une invitation à  être, dans leurs groupes, ce genre de personne dans leur ministère ? Ce serait apprécié d’avoir des réactions…

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to CHANGER DE PERSPECTIVE : REGARDONS LA RÈGLE COMME NOTRE CODE, LES SUPÉRIEURS COMME DIEU

  1. Denyse Mostert says:

    «Regardez… les supérieurs comme Dieu», peut-on lire dans les CC&RR oblates. Voici bien une de ces phrases qu’il ne faut pas se contenter de comprendre au premier degré. Prise au sens littéral, elles peuvent se trouver en conflit avec la raison qui les réfute énergiquement. En s’en tenant totalement à la lettre, on s’expose à un sentiment de frustration, on se prive des richesses que peut procurer un texte soigneusement lu et médité..

    On sait que Dieu seul est Dieu, que les supérieurs aussi avancés dans la sainteté soient-il, présentent des failles à la manière de tout le monde. Aussi est-il bon de revenir à la Constitation 81 : “Les supérieurs sont un signe de la présence du Seigneur qui est au milieu de nous pour nous animer et nous guider.” Une vérité que la foi permet d’accepter ! La Règle parle aussi de la coresponsabilité qui doit les animer de même que « de savoir déléguer leur autorité et confier des responsabilités. »
    Comme tout leader convaincu de sa mission, les supérieurs doivent veiller au cheminement harmonieux des religieux, avoir l’empathie nécessaire à l’écoute des doléances, la délicatesse de régler des problèmes sans excès d’autorité. Ils doivent aussi posséder l’humilité devant des reproches et le renoncement quand vient le moment de céder à d’autres une mission à laquelle ils se sont dévoués corps et âme.

    Pas si simple que cela d’être un bon supérieur ! Et pas facile non plus de trouver les leaders capables de les seconder et à la rigueur de prendre leur succession. Depuis une vingtaine d’années d’existence, les Associés de Notre-Dame-du-Cap ont connu des soubresauts allant de la ferveur des débuts, du désir de plusieurs de prendre part au gouvernement du groupe et la difficulté de trouver les remplaçants capables de maintenir l’esprit de famille et amener à la résolution d’éventuels conflits.

    Il faut dans tout cela, garder à l’esprit que nul n’est parfait et que chacun a besoin du secours divin et de l’indulgence des autres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *