CHANGER DE PERSPECTIVE : REGARDONS LA RÈGLE COMME NOTRE CODE

Comment corriger une mauvaise direction prise dans la vie communautaire et reprendre le droit chemin? Eugène nous donne des pistes, qui continueront à être des balises pour nous aujourd’hui.

Regardez la Règle comme notre code, les supérieurs comme Dieu, nos frères comme d’autres nous-mêmes.

Lettre à Hippolyte Guibert, le 29 Juillet 1830, EO VII n 350

«Regardez la Règle comme notre code.» Tout groupe religieux et missionnaire à une vue différente de l’Évangile qui s’exprime et se met en pratique au travers de ses Règles de Vie. La seule manière par laquelle nous pouvons être ce que Dieu veut de nous est de suivre cette Règle approuvée par l’Église par laquelle nous, Oblats et d’une certaine manière nous Associés, avons adhérés publiquement.(cf. http://www.eugenedemazenod.net/fra/?p=1145 )

“Les Constitutions et Règles proposent à chaque Oblat les façons de marcher sur les traces de Jésus Christ. Elles s’inspirent du charisme vécu par le Fondateur et ses premiers compagnons; elles ont aussi reçu l’approbation officielle de l’Église. Elles permettent ainsi à chacun d’évaluer la qualité de sa réponse à l’appel reçu, et de devenir un saint.”   CC et RR, Constitution 163.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to CHANGER DE PERSPECTIVE : REGARDONS LA RÈGLE COMME NOTRE CODE

  1. Denyse Mostert says:

    Seuls ceux qui font quelque chose peuvent se tromper. Que faut-il faire alors ? Changer d’attitude bien sûr, mais pas n’importe comment. Pour les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et bien d’autres congrégations religieuses c’est clair. Les CC&RR sont là qui indiquent la direction.

    On connaît les Lois civiles qui tentent de maintenir justice et sécurité parmi les citoyens. De même que ce Droit International qui a la tâche colossale de faire régner la paix d’un continent à l’autre. Que de pourparlers nécessaires à la rédaction de ces textes ! Que de remous parfois dans leur observance !

    Et pour ceux qu’on appelait il n’y a pas si longtemps les «simples laïcs » ? Les Écritures nous en donnent une bien belle idée. « Je mettrai ma Loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » (Jérémie 31 3) / « L’Esprit du Dieu vivant, [est écrit] [non pas] sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs. (2 Corinthiens 3 :3) « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur. » (Matthieu 6.21)

    Sans oublier la conscience personnelle qui nous fait voir où et comment nous avons négligé le grand commandement de l’amour. Le chemin est balisé. Reste à suivre les lumières qui nous remettrons dans la bonne direction.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *