PRÉPARATION POUR EXPERIMENTER L’AMOUR DU PÈRE EN JÉSUS

Notre Règle  de Vie décrit le but de l’année de noviciat pour ceux qui se préparent à devenir Oblats: “L’étape du noviciat se termine par cet acte libre et plein de foi qu’est l’engagement dans la Congrégation. Après avoir fait l’expérience de l’amour du Père en Jésus, le novice consacre sa vie à rendre visible cet amour; il confie sa fidélité à celui dont il partage la croix et espère les promesses..” CC&RR, Constitutions 59

Eugène alors énumère la liste des qualités que les novices doivent acquérir pour atteindre ce but.

Le désir le plus ardent de la perfection, une véritable joie d’être placé dans une position si favorable pour l’atteindre, le dévouement pour l’Église, le zèle pour le salut des âmes et un grand attachement pour la famille, doivent caractériser tous nos novices; amour, estime et fidélité pour les Règles, pauvreté, obéissance, respect pour les supérieurs, etc., aidons-nous tous pour obtenir ces résultats… 

Lettre à Henri Tempier, le 18 juin 1828, EO VII n 302

  À quoi ressemble ma liste de qualités pour mieux atteindre mes buts du Royaume?

 

“L’échec survient seulement quand nous oublions notre idéal, nos objectifs, nos principes.”   Jawaharlal Nehru

This entry was posted in LETTRES and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to PRÉPARATION POUR EXPERIMENTER L’AMOUR DU PÈRE EN JÉSUS

  1. Denyse Mostert says:

    Lettre à Henri Tempier, le 18 juin 1828

    « Dévouement pour l’Église, zèle pour le salut des âmes et un grand attachement pour la famille religieuse », le tout dans une recherche de la perfection, voici quelques caractéristiques que doivent atteindre les futurs missionnaires.

    Édifiante cette énumération ! Mais est-elle réalisable ? Se pourrait-il qu’elle soit susceptible d’en décourager certains qui avaient rêvé de se consacrer au Seigneur ? La perfection est-elle un but qui se doit d’être atteint avant d’oser un engagement ? Il se pourrait dès lors qu’ils soient bien rares, ceux qui oseraient s’y aventurer.

    Et si, en lieu et place de perfection on parlait de sainteté… Celle qui initie des efforts sincères et toujours à recommencer, celle qui prend sa source dans la confiance en Dieu, un Père qui connaît ses enfants et mesure les résultats de leurs efforts à la qualité de leur amour. La joie pourrait alors reprendre toute sa place.

    ‘’À quoi ressemble ma liste de qualités pour mieux atteindre mes buts du Royaume?’’ Étant donné qu’elles sont assujetties aux différentes situations, j’hésite à les décrire dans le détail. Ce dont par contre je suis sûre, c’est du goût d’échec dont parlait le premier ministre de l’Inde Jawaharlal Nehru. Il survient, disait-il «quand nous oublions notre idéal, nos objectifs, nos principes. »

    Une réflexion pour tous ceux qui veulent avancer sur les traces de Jésus Christ !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *