VOUS METTREZ DE VOTRE CÔTÉ DIGNITÉ, FRANCHISE, MODÉRATION – LE BON DIEU FERA LE RESTE

Le sanctuaire marial de Notre-Dame-du –Laus a été la première fondation après Aix en 1819. Depuis cette date, le ministère de ce sanctuaire a grandi et il est devenu un pèlerinage populaire et un centre de mission. Ce succès était une source de jalousie pour le clergé local qui demanda que le sanctuaire fût retourné au Diocèse de Gap. Un nouvel évêque, nouvellement appointé en 1841 était sur le point d’arriver à Gap. Eugène écrivit ces mots et ce conseil au Père Oblat Mille qui était le supérieur de la communauté au sanctuaire.

Il n’est pas douteux que les ennemis ont dû entretenir une correspondance suivie avec Monseigneur. Attendez-vous à le voir arriver rempli de préventions contre vous. Qu’y faire? Vous mettrez de votre côté dignité, franchise, modération. Le bon Dieu fera le reste.

Lettre à Jean-Baptiste Mille, le 6 janvier 1841, EO IX n 721

Voilà un bon avis lorsque nous rencontrons des situations de conflit qui nous mettent en colère, qui font naitre en nous de la violence et qui nous font dire des mots qui vont faire encore plus de dommages.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *