DIEU M’A ENVOYÉ PORTER L’ÉVANGILE AUX PAUVRES – CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DE SAINT EUGÈNE DE MAZENOD

“ Aujourd’hui même, pour vous qui l’entendez, cette prophétie de l’Ecriture est devenue réalité.” (Luc 4,21)

L’Évangile propre à cette fête de saint Eugène de Mazenod (Luc 4,16-21) raconte le début du ministère public de Jésus : « Dieu m’a envoyé annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres ». C’est le texte de l’Évangile qui a marqué Eugène, et qu’il a fait sien, l’a incarné et vécu pour le reste de sa vie. Aujourd’hui, ce texte continue d’être la devise de la famille mazenodienne, en particulier comme testament parmi ses dernières paroles :

Pratiquez bien parmi vous la charité… la charité… la charité… et au dehors, le zèle pour le salut des âmes

Aujourd’hui, nous rappelons la façon dont il a vécu ce texte, en 1814, lorsqu’il apportait le réconfort de l’Évangile et des sacrements aux prisonniers autrichiens qui mouraient de l’épidémie de typhus. Non seulement il les soignait et les aidait dans leurs souffrances, mais il a attrapé lui-même la maladie et était sur le point de mourir. On peut se souvenir d’innombrables exemples pendant les nombreuses années où il a été évêque de Marseille. Son leadership inspiré et son soin pastoral ont apporté de l’aide et de l’espoir à ceux qui souffraient des épidémies répétées de choléra.

Tout au long de sa vie, il a fait preuve de compassion et d’attention envers les pauvres, les malades et tous ceux qui étaient considérés comme les plus abandonnés. Aujourd’hui, il continue d’inspirer et d’intercéder pour nous dans les moments difficiles.

Puissions-nous être ouverts pour entendre à nouveau la Bonne Nouvelle du salut aujourd’hui, et pour lui donner chair dans nos rapports avec les plus démunis autour de nous. Devenons la « Bonne Nouvelle » du salut !

Bonne fête à tous les membres de la famille mazenodienne!

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à DIEU M’A ENVOYÉ PORTER L’ÉVANGILE AUX PAUVRES – CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DE SAINT EUGÈNE DE MAZENOD

  1. Denyse Mostert dit :

    “ Aujourd’hui même, pour vous qui l’entendez, cette prophétie de l’Ecriture est devenue réalité.” (Luc 4,21) Quels propos peuvent convenir mieux à la fête de saint Eugène de Mazenod que ces mots de l’évangéliste qui ont transformé radicalement la vie du fondateur en offrande continuelle au Seigneur ? Tout est dit dans cet énoncé devenu CHARISME de la Congrégation des Oblats de Marie Immaculée.

    Les plus pauvres, on le sait, sont ceux qui attirent le mieux la charité due à tous. Souvenons-nous qu’en un moment de notre vie nous avons eu également besoin de Miséricorde et nous comprendrons que cette BONNE NOUVELLE c’est à nous maintenant qu’il incombe de la partager.

    D’autres paroles d’Eugène font aussi partie de notre héritage oblat. « Pratiquez bien parmi vous la charité… la charité… la charité… et au dehors, le zèle pour le salut des âmes… » disait-il également. Ceci l’accompagnera jusqu’à son dernier souffle, une raison qui nous frappe particulièrement quand on sait que ce sont là paroles d’un mourant.

    « Tout au long de sa vie, il a fait preuve de compassion et d’attention envers les pauvres, les malades et tous ceux qui étaient considérés comme les plus abandonnés. Aujourd’hui, il continue d’inspirer et d’intercéder pour nous dans les moments difficiles. » (Frank Santucci)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *