L’ENSEIGNEMENT DE JÉSUS S’EST POURSUIVI À TRAVERS SAINT EUGÈNE DE MAZENOD

“J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais elles sont encore trop lourdes à porter pour vous.” (Jean 16:12)

L’Évangile d’aujourd’hui (Jean 16,12-15) poursuit le récit de la Cène où Jésus prépare ses disciples à la vie après sa mort et sa résurrection. Il leur avait beaucoup appris, mais ils ne pouvaient pas tout assimiler. C’est pourquoi l’Esprit Saint les guidera pour qu’ils se souviennent et comprennent tout ce qu’il a été fait et dit.

L’Esprit Saint continue à remplir ce rôle jusqu’à nos jours. Souvent en appelant des personnes et en leur donnant une capacité spéciale (un charisme) pour servir le peuple de Dieu. Demain, nous célébrons la fête d’un de ces personnages charismatiques : Saint Eugène de Mazenod. Il a été l’un des instruments par lesquels l’Esprit Saint a guidé l’Église dévastée de France vers Jésus le Sauveur. L’Esprit Saint a utilisé l’instrumentalité du charisme d’Eugène pendant deux siècles, à travers sa Famille mazenodienne, pour continuer à enseigner aux gens de 67 pays le « j’ai encore beaucoup à vous dire » de Jésus.

Les paroles d’Eugène, écrites en 1818, sont encore un appel stimulant pour nous aujourd’hui :

Il est donc bien important, il est pressant de faire rentrer dans le bercail tant de brebis égarées, d’apprendre à ces chrétiens dégénérés ce que c’est que Jésus Christ… et rendre les hommes raisonnables, puis chrétiens, enfin les aider à devenir des saints (La Préface)

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’ENSEIGNEMENT DE JÉSUS S’EST POURSUIVI À TRAVERS SAINT EUGÈNE DE MAZENOD

  1. Denyse Mostert dit :

    EUGÈNE DE MAZENOD ET CHARISME OBLAT…
    J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais elles sont encore trop lourdes à porter pour vous.” (Jean 16:12)

    « L’Évangile d’aujourd’hui (Jean 16,12-15) poursuit le récit de la Cène où Jésus prépare ses disciples à la vie après sa mort et sa résurrection. » (Frank Santucci). Et comme eux, nous ne pourrions comprendre le pourquoi de certains événements et le message divin en deviendrait peut-être incompréhensible.

    Comment ne pas se fourvoyer devant tant de prescriptions de diverses doctrines qu’on déclare aussi bonnes les unes que les autres ? «L’Esprit Saint continue à remplir ce rôle jusqu’à nos jours », écrit encore Frank Santucci. Et cela devient annonce de moments difficiles que nous deviendrons alors capables de traverser.

    Nous voici dans le monde du charisme qui permet à chacun de donner le meilleur de soi-même dans son rôle de Messager christique. Lors de leur engagement, les Associés Oblats promettent d’aimer et d’aider les plus démunis de l’époque dans laquelle ils vivent. Comme Eugène de Mazenod qui n’a cessé de consacrer ses efforts à la population démunie aux suites de la Révolution française, « les paroles du Fondateur accompagnent ceux qui désirent y demeurer fidèles… » (Frank Santucci)

    L’Esprit Saint continue à remplir ce rôle aujourd’hui encore. Souvent en appelant des personnes et en leur donnant une capacité spéciale (un charisme) pour servir le peuple de Dieu.

    Les paroles d’Eugène, écrites en 1818, sont toujours un appel stimulant pour nous aujourd’hui : « Il est donc bien important, il est pressant de faire rentrer dans le bercail tant de brebis égarées, d’apprendre à ces chrétiens dégénérés ce que c’est que Jésus Christ… et rendre les hommes raisonnables, puis chrétiens, enfin les aider à devenir des saints (La Préface)

    À son exemple, soyons le plus possible les Messagers fidèles de la Miséricorde de Dieu qui aime ses enfants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *