AUJOURD’HUI: UNE INVITATION À VOIR LES ÉVÉNEMENTS À TRAVERS LES YEUX DU SAUVEUR CRUCIFIÉ ET RESSUSCITÉ

La croix de Jésus est au cœur de notre mission. Comme l’Apôtre Paul, nous prêchons «Jésus Christ et Jésus Christ crucifié» (1 Co 2, 2). Si nous portons «en notre corps les souffrances de mort de Jésus» , c’est dans l’espérance «que la vie de Jésus soit, elle aussi, manifestée dans notre corps» (2 Co 4, 10). À travers le regard du Sauveur crucifié nous voyons le monde racheté de son sang, dans le désir que les hommes en qui se poursuit sa passion connaissent eux aussi la puissance de sa résurrection (cf. Ph 3, 10).      Constitutions et Règles OMI, C 4

La conversion d’Eugène eut lieu quand il devint conscient que son attitude passée et son comportement le menait à la mort et au péché mortel. Il changea quand ses yeux s’ouvrirent pour reconnaître qu’il portait la mort de jésus dans sa vie. Il changea radicalement et en embrasant une nouvelle vie, c’était avec « l’espérance que la vie de Jésus serait, elle aussi » manifestée dans son corps. Maintenir les effets de cette nouvelle vie requiert des efforts constants, sinon, nous courrons le danger d’une « grâce à bon marché », rendue célèbre par Bonhoeffer:

« La grâce à bon marché, c’est la grâce  que nous avons par nous-mêmes. La grâce à bon marché, c’est la prédication du pardon sans repentance, c’est le baptême sans discipline d’église, la communion sans confession des péchés… La grâce à bon marché, c’est la grâce que n’accompagne pas l’obéissance du disciple,  la grâce sans la croix, la grâce abstraction faite de Jésus-Christ vivant et incarné. »    Dietrich Bonhoeffer

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à AUJOURD’HUI: UNE INVITATION À VOIR LES ÉVÉNEMENTS À TRAVERS LES YEUX DU SAUVEUR CRUCIFIÉ ET RESSUSCITÉ

  1. Denyse Mostert dit :

    « VOIR LES ÉVÉNEMENTS À TRAVERS LES YEUX DU SAUVEUR CRUCIFIÉ ET RESSUSCITÉ… » Constitutions et Règles OMI, C4

    Quels que soient les événements de notre vie, il nous faut tenter de les vivre comme l’écrit le grand Paul, alias Constitutions et Règles OMI, C4. Paul annonce Jésus parmi les Gentils et Eugène se dévoue d’abord aux démunis de son temps avec ses Oblats; ne voilà-t-il pas un champ de mission bien difficile à défricher ? Les plus démunis d’une époque à l’autre portent en eux la même vie terne, sans espérance, que les missionnaires vont tenter d’illuminer en enseignant le Chris et sa Croix portée avec vaillance et un Amour qui ne pourra s’empêcher de créer le Désir d’aimer comme Il l’a lui-même vécu.

    Le feu est allumé : « À travers le regard du Sauveur crucifié nous voyons le monde racheté de son sang, dans le désir que les hommes en qui se poursuit sa passion connaissent eux aussi la puissance de sa résurrection (cf. Ph 3, 10). » Qu’ils sont bons ces mots de Paul aux Philipiens et que d’efforts pour les réaliser! Aucune illusion n’est possible. Chrétiens baptisés, croyants ou incroyants, tous pourront devenir s’ils le désirent le renforcement positif du salut divin et universel.

    Une histoire connue que celle de la conversion d’Eugène de Mazenod devant la Croix d’un Vendredi-Saint ! Qu’en est-il de notre conversion à tous ? L’avons-nous vécue sans nous en rendre compte, entremêlée aux péripéties de nos vies ou encore, d’un mouvement inoubliable, un changement qu’on ne peut oublier tant il s’est soudé à nos âmes… ?

    Dietrich Bonhoeffer nous rappelle que : « La grâce à bon marché, c’est la grâce que nous avons par nous-mêmes. La grâce à bon marché, c’est la prédication du pardon sans repentance, c’est le baptême sans discipline d’église, la communion sans confession des péchés… La grâce à bon marché, c’est la grâce que n’accompagne pas l’obéissance du disciple, la grâce sans la croix, la grâce abstraction faite de Jésus-Christ vivant et incarné. »

    Un homme averti en vaut deux : à nous de ne pas nous fermer les yeux sur une réalité trop heureuse mais de vivre notre prochaine tranche de vie comme le souhaite le Christ pour chacun d’entre nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *