IL EST BIEN DÉTERMINÉ DE TRAVAILLER POUR LE SALUT DES ÂMES

À 28 ans Jean Joseph-Marie Lagier était prêtre diocésain depuis cinq ans et, à sa rencontre des oblats à Notre Dame de l’Osier, il ressenti un appel à la vocation oblate. À la fin de son année de noviciat, il se préparait pour son oblation perpétuelle lorsqu’Eugène a écrit ceci, avec joie, à son sujet :

Au sujet du p. Lagier, je vous dirai que je n’ai jamais vu se préparer à la sainte action de l’oblation comme il l’a fait. Aussi quels fruits n’en a-t-il pas retirés? Le p. Lagier est dans un état de jubilation qu’il ne peut contenir. Il nous disait, lui qui a toujours été si fervent soit au séminaire, soit en paroisse, que jamais il n’avait joui d’une paix et d’un bonheur semblables, qu’il était au comble de la félicité et il accompagnait ces explosions de sa belle âme d’une volonté ferme de tout faire pour la gloire de Dieu, le service de l’Eglise et de la Société, n’importe à quoi doive l’employer l’obéissance. Il brûle de travailler pour le salut des âmes, mais il attend sans inquiétude que ses supérieurs choisissent le ministère auquel ils veulent l’employer. Il est impossible, pour tout dire en un seul mot, de trouver un sujet plus parfait.

Lettre au P. Tempier, 16 Août 1835, EO VIII n 533

Jean Lagier a continué de vivre dans cet état d’esprit tout au long de sa vie, et en partageant avec les autres surtout comme formateur, professeur et recteur de séminaire. (Voir https://www.omiworld.org/fr/lemma/lagier-jean-joseph-marie-fr/ )

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to IL EST BIEN DÉTERMINÉ DE TRAVAILLER POUR LE SALUT DES ÂMES

  1. Denyse Mostert says:

    Lettre au P. Tempier, 16 Août 1835
    En cette année 1835 qui lui a apporté tant de soucis, Eugène de Mazenod trouve tout de même une bonne nouvelle à apporter à Henri Tempier.

    Il s’agit de Jean Joseph-Marie Lagier, un prêtre de 28 ans lequel, suite à une rencontre à Notre-Dame-de-L’Osier, découvre en lui la vocation oblate. Il en est à la fin de son année de noviciat et prépare son oblation perpétuelle lorsque le Fondateur le décrit à Henri Tempier.

    « Au sujet du P. Lagier, je vous dirai que je n’ai jamais vu se préparer à la sainte action de l’oblation comme il l’a fait. Aussi quels fruits n’en a-t-il pas retirés? » Voici un homme qui n’hésite nullement à proclamer haut et fort le bonheur qui l’habite, ce qu’ Eugène qualifiera « « d’explosions de sa belle âme”. On ne peut critiquer ce terme si on pense que ce prêtre ayant déjà une certaine expérience, décrit sa « volonté ferme de tout faire pour la gloire de Dieu, le service de l’Eglise et de la Société, n’importe à quoi doive l’employer à l’obéissance. »

    « Il est impossible, pour tout dire en un seul mot, de trouver un sujet plus parfait», continue Eugène qui sent peut-être monter en lui une part de paix et le bonheur dont parle Jean Joseph-Marie Lagier. Le P. Santucci note en fin de page que ce dernier « a continué de vivre dans cet état d’esprit tout au long de sa vie «.

    J’aurais aimé en savoir davantage sur cet homme hors du commun. Des problèmes survenus avec OMIWORLD me rendent cela impossible, du moins pour aujourd’hui. Souhaitons que le le site oblat retrouve rapidement sa forme.

  2. Chantal Bernard-Bret says:

    Moi aussi j’aurais bien voulu mieux connaître cet Oblat doté de tant de qualités… mais OMIWORLD refuse d’en dire davantage ! Dommage !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *