AFIN QU’IL PUISSE DEVENIR UN BON PRÊTRE DONT L’ÉGLISE A BESOIN

Je me propose, très cher fils, d’ordonner prêtre le f. Kotterer à la prem[iè]re ordination de carême… Je l’envoie donc à Aix, mon intention serait qu’il entrât au noviciat pour y passer tout ce temps dans une profonde retraite sous la direction spéciale du maître des novices. Je te prie de lui recommander ce cher ordinand comme je le recommande à toi-même pour qu’il devienne un bon prêtre tel qu’il les faut à l’Église.
Je t’embrasse et vous bénis tous.

Lettre à Hippolyte Courtès, 1 Mars 1835, EO VIII n 507

Le futur prêtre est confié au directeur des novices, P. Casmir Aubert, pour sa retraite.

Je te recommande très particulièrement le fr. Kotterer. Profite de sa retraite pour lui inculquer les grands principes de la vie religieuse:
indifférence surtout, mort à soi-même, obéissance gaie, dévouement total à l’Église et à la famille, support de ses frères, etc.

Lettre à Casimir Aubert, 10 Mars 1835, EO VIII n 508

La vision dans laquelle Calixte Kotterer avait été formée, et dont il doit être rappelé pendant sa retraite se trouve dans le document d’Eugène que nous connaissons aujourd’hui comme la «Préface»:

Que fit en effet Notre Seigneur Jésus Christ, lorsqu’il voulut convertir le monde? Il choisit un certain nombre d’apôtres et de disciples, qu’il forma à la piété, qu’il remplit de son esprit, et après les avoir dressés à son école, il les envoya à la conquête du monde, qu’ils eurent bientôt soumis à ses saintes lois.
Que doivent faire à leur tour les hommes qui veulent marcher sur les traces de Jésus Christ, leur divin Maître, pour lui reconquérir tant d’âmes qui ont secoué son joug? Ils doivent travailler sérieusement à devenir des saints, marcher courageusement dans les mêmes voies que tant d’ouvriers évangéliques, qui nous ont laissé de si beaux exemples de vertu dans l’exercice d’un ministère, auquel ils se sentent appelés comme eux, renoncer entièrement à eux-mêmes, avoir uniquement en vue la gloire de Dieu, le bien de l’Église, l’édification et le salut des âmes, se renouveler sans cesse dans l’esprit de leur vocation, vivre dans un état habituel d’abnégation et dans une volonté constante d’arriver à la perfection, en travaillant sans relâche à devenir humbles, doux, obéissants, amateurs de la pauvreté, pénitents, mortifiés, détachés du monde et des parents, pleins de zèle, prêts à sacrifier tous leurs biens, leurs talents, leur repos, leur personne et leur vie pour l’amour de Jésus Christ, le service de l’Église et la sanctification du prochain; ensuite, pleins de confiance en Dieu, ils peuvent entrer dans la lice et combattre jusqu’à extinction pour la plus grande gloire de son très saint et très adorable Nom.
Du Nota bene (1818 CCRR)
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to AFIN QU’IL PUISSE DEVENIR UN BON PRÊTRE DONT L’ÉGLISE A BESOIN

  1. Denyse Mostert says:

    Voici les mots du Supérieur général à Hyppolite Courtès pour recommander un aspirant à la prêtrise. « Je me propose, très cher fils, écrit-il, d’ordonner prêtre le f. Kotterer à la première ordination de carême… »

    Rappelons que le novice a été formé dans l’esprit du document d’Eugène que nous connaissons aujourd’hui comme la «Préface», ce qu’on peut à juste titre considérer comme un excellent laisser-passer pour le noviciat . Pour sa retraite, le fr. Kotterer sera sous le direction du P. Casimir Aubert, directeur des novices.

    Nous connaissons cette « Préface » où il est question des apôtres que les Oblats devront garder comme modèles. Comme eux, il devront « marcher sur les traces de Jésus Christ, leur divin Maître, pour lui reconquérir tant d’âmes qui ont secoué son joug… »

    On pourrait prendre peur devant les qualités admirables et quasi surhumaines demandées aux apôtres et, après eux, aux religieux. L’Évangile, prenant en considération la faiblesse humaine, ne cesse de répéter : « N’ayez pas peur. » Et si, comme il est d’ailleurs arrivé à certains apôtres, la faiblesse a le dernier mot, il reste à se tourner vers la Miséricorde divine toujours offerte. Un accueil qui vaut pour tous…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *