JOSEPH AMBROISE VINCENS OMI

Notre lecture chronologique des lettres d’Eugène nous introduit au missionnaire oblat, Joseph Ambroise Vincens, qui est devenu une figure importante dans l’annale de la congrégation.

Il a été ordonné prêtre pour le diocèse d’Aix-en-Provence, à 27 ans. En observant la mission des Oblats dans la ville, il a ressenti l’appel à la vie oblate et entra au noviciat, prononçant ses vœux en 1834. Il a été envoyé au sanctuaire Notre Dame de l’Osier, où il resta pour 20 ans.

Yvon Beaudoin nous dit:
La communauté redonna vie au sanctuaire marial et surtout prêcha beaucoup de missions dans le diocèse. Le père Vincens était habituellement le chef d’une des équipes missionnaires. Il était en même temps directeur des pèlerinages pendant l’été et infatigable missionnaire pendant l’hiver.

Pendant ce temps, il fonda aussi une congrégation religieuse : Les Oblates de Marie Immaculée. Il en composa les Règles en leur assignant comme fins la sanctification personnelle, l’œuvre importante des retraites, le soin des pèlerins, l’accueil de pensionnaires, etc. En 1868, cette congrégation fusionna avec les Sœurs de la Sainte-Famille de Bordeaux. Au cours de sa vie, il a également été maître des novice et Assistant Général

Le père Fabre écrit: « Il nous est impossible de dire le nombre de paroisses qu’il a évangélisées, soit pendant les dix années qu’il a rempli la fonction de premier assesseur auprès du père Guigues, soit pendant les dix autres années où il a exercé la charge de supérieur. Dieu seul connaît le bien qu’a opéré son humble serviteur, qui a su faire fructifier les talents que lui avait confiés le Père de famille. ».
Mgr de Mazenod le considérait comme un très bon missionnaire, selon le genre qu’il désirait pour les Oblats. Le père Fabre écrit à ce sujet: « Le révérend père Vincens possédait la véritable éloquence, l’éloquence populaire. Toujours soutenu dans son style, toujours maître de sa pensée et de son expression, il savait tout à la fois instruire les esprits ignorants et intéresser les intelligences d’élite. Procédant avec une simplicité et une clarté étonnante, il se rendait immédiatement maître de son auditoire, qu’il amenait bientôt à partager toutes ses convictions. Ce qui frappait tout d’abord en lui, c’était le profond sentiment de ce qu’il disait, son amour pour les vérités qu’il annonçait… »

Voir l’article sur le Dictionnaire Historique: https://www.omiworld.org/fr/lemma/vincens-joseph-ambroise-fr/ 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to JOSEPH AMBROISE VINCENS OMI

  1. Denyse Mostert says:

    VINCENS-JOSEPH-AMBROISE OMI, observant la mission des Oblats dans la ville, a ressenti l’appel à la vie oblate et entre au noviciat, prononçant ses vœux en 1834. Il est ordonné prêtre pour le diocèse d’Aix-en-Provence.

    Au sujet du vaillant missionnaire, les hommages ne manquent pas. Mgr de Mazenod écrivait de lui au père Tempier: «Je suis charmé que Vincens se soutienne, quelques-uns de son espèce nous feraient grand bien.» Le père François Bermond écrira plus tard: «J’ai eu le bonheur de faire mon noviciat avec le père Vincens […]. Je n’ai jamais oublié combien il nous édifiait par sa piété, sa régularité et sa simplicité. Lui, prêtre, il se faisait notre égal pour être agréable à tous et encourager les plus faibles…» (*)
    Plusieurs autres pères furent ensuite envoyés à l’Osier; la communauté redonna vie au sanctuaire marial et surtout prêcha beaucoup de missions dans le diocèse. Le père Vincens était habituellement le chef d’une des équipes missionnaires. Le père Fabre écrit à son sujet. «Il nous est impossible de dire le nombre de paroisses qu’il a évangélisées, soit pendant les dix années qu’il a rempli la fonction de premier assesseur auprès du père Guigues, soit pendant les dix autres années où il a exercé la charge de supérieur. Dieu seul connaît le bien qu’a opéré son humble serviteur, qui a su faire fructifier les talents que lui avait confiés le Père de famille.» (*)

    A son décès, le père Fabre annonça cette triste nouvelle à la Congrégation dans une lettre circulaire du 8 septembre 1863: «Le révérend père Vincens n’est plus… » (*) L’allocution funéraire trace le fidèle portrait d’un missionnaire comme les aimait Eugène et sur lequel il nous faut prendre exemple. Je retiendrai en particulier l’humilité qui n’a jamais cessé de l’accompagner tout au long de sa vie fructueuse d’Oblat de Marie Immaculée.

    (*)https://www.omiworld.org/fr/lemma/vincens-joseph-ambroise-fr/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *