J’AI BESOIN DE RÉFLEXION ET DE LUMIÈRE, JE DEMANDE À DIEU DE M’ÉCLAIRER

Au milieu de toutes ces sérieuses intrigues politiques, Eugène n’oublia jamais d’où lui venait la source de sa force :

… Il fallait en effet prendre haleine après ma séance de mercredi matin. J’attends, j’ai besoin de réflexion et de lumière, je demande à Dieu de m’éclairer, j’en ai d’autant plus besoin que la politique humaine semble se mettre à rencontre des inspirations de l’Esprit Saint…

Lettre à Henri Tempier, le 31 août 1833, EO VIII n 459

Un rappel utile aujourd’hui pour prendre un temps d’arrêt au milieu de nos difficultés et de permettre à Dieu de nous éclairer.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to J’AI BESOIN DE RÉFLEXION ET DE LUMIÈRE, JE DEMANDE À DIEU DE M’ÉCLAIRER

  1. Denyse Mostert says:

    Au milieu de la situation trouble qu’il traverse, Eugène de Mazenod a besoin de répit. « J’attends… », écrit-il à Henri Tempier le 31 août 1833. Attente nécessaire s’il en fut car c’est de sa propre réflexion que pourra surgir la meilleure manière de se présenter devant le Gouvernement qui craint l’influence d’Eugène.

    Eugène aura maintenant à répondre à l’accusation de complicité avec les Carliste dont le but est de rétablir le roi Charles sur le trône. Pour sa défense, il pourrait évoquer un clergé trop occupé par son travail apostolique, étayer ce propos par d’amples témoignages… Il pourrait, il pourrait… voici un conditionnel qui n’a pas grande chance d’influencer un Gouvernement dont la décision semble déjà prise.

    Comme à nous tous dans les situations extrêmes, il reste à Eugène le recours à Dieu. « Je demande à Dieu de m’éclairer, j’en ai d’autant plus besoin que la politique humaine semble se mettre à l’encontre des inspirations de l’Esprit Saint… » écrit-il encore à Henri Tempier. Ce dernier y reconnaîtra le prêtre à la confiance inébranlable à qui la persévérance fera s’en tenir jusqu’au bout au chemin de sa conscience.

    Que cet exemple nous soutienne en cas de situation difficile. La confidence à un ami sûr pourra nous soulager d’un silence étouffant et la foi sincère nous faire accueillir calmement ce qui se présentera à nous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *