SECONDER LES DISPOSITIONS DE CHACUN

Dans ce climat de pensées et de persécutions antireligieuses, il était essentiel pour les missionnaires d’être bien préparés.

Je voudrais que quelques-uns du moins se rendissent propres à la polémique pour laquelle les ennemis de la foi ont tant de facilité et montrent tant de talent. Tenez à ce que l’on parle et que l’on écrive bien. Inventez quelque exercice qui en donne la facilité. Secondez les dispositions de chacun.

Lettre à Jean-Baptiste Mille, le 15 avril 1831, EO VIII n 389

Le Supérieur du scolasticat était encouragé à reconnaître les talents naturels de ses étudiants et à les aider à développer leurs habiletés

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à SECONDER LES DISPOSITIONS DE CHACUN

  1. Denyse Mostert dit :

    Il est toujours pertinent de parler intelligemment des choses qui nous tiennent à coeur. Devenir apte à soutenir toute « polémique pour laquelle les ennemis de la foi ont tant de facilité et montrent tant de talent », prône Eugène..

    Un noviciat étant le lieu de formation par excellence, voici la tâche de Jean-Baptiste Mille, supérieur de Billens. L’enseignement doit viser à former des novices instruits, à l’élocution agréable et capables d’exprimer correctement un avis parfois contraire aux propos entendus.

    « Secondez les dispositions de chacun », recommande Eugène qui a vécu les débuts d’une Congrégation toute neuve apprenant ainsi à discerner les points forts de chacun. En prenant pour acquis que les religieux doivent avant tout viser à proclamer le Royaume, donc bannir toute péroraison propre à dégager un sentiment d’orgueil personnel ou encore une lutte à finir entre les interlocuteurs.

    Ce qui est évident pour les novices l’est tout autant en ce qui concerne nos échanges avec ceux qui ne partagent pas notre foi. Qu’ils soient empreints de cette Paix que procure l’Esprit. Que nos différences s’expriment dans la sérénité de ce Dieu que nous adorons et dans le respect de ceux qui nous parlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *