NOTRE VISION FONDATRICE AUJOURD’HUI : MARIE IMMACULÉE EST NOTRE PATRONNE, MODELE ET MÈRE

 

MaryMarie Immaculée est la patronne de la Congrégation. Docile à l’Esprit, elle s’est entièrement consacrée, comme humble servante, à la personne et à l’oeuvre du Sauveur.
Dans la Vierge attentive à recevoir le Christ pour le donner au monde dont il est l’espérance, les Oblats reconnaissent le modèle de la foi de l’Église et de leur propre foi.
Ils la regarderont toujours comme leur Mère. C’est dans une grande intimité avec elle, Mère de miséricorde, qu’ils vivront leurs souffrances et leurs joies de missionnaires. Partout où les conduira leur ministère, ils chercheront à promouvoir une dévotion authentique envers la Vierge Immaculée, préfiguration de la victoire finale de Dieu sur tout mal.

Règle de Vie
CC&RR Constitution 10

Bonne fête

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to NOTRE VISION FONDATRICE AUJOURD’HUI : MARIE IMMACULÉE EST NOTRE PATRONNE, MODELE ET MÈRE

  1. Denyse Mostert says:

    On peut dire que Marie est devenue la patronne des Oblats, sinon « par défaut », tout au moins de manière inattendue. Lors de la demande d’approbation, les Missionnaires de Provence choisissent en effet le nom d’ « Oblats de Saint-Charles ».
    Eugène ne se doutait pas que Marie l’attendait au tournant ! La veille de l’Immaculée Conception, il consigne dans le Journal Romain sa visite à l’église des Saints-Apôtres. Ce qui aurait pu être un simple moment de dévotion devient pour lui l’intuition dont va dépendre le nom de la Congrégation. Il écrit au pape : -« Votre Sainteté est suppliée (…) de vouloir bien, dans le bref d’approbation que les Missionnaires sollicitent, leur donner le nom d’Oblats de la très sainte et immaculée Vierge Marie au lieu d’Oblats de saint Charles.

    Le 22 décembre, il écrit au P. Tempier. « Qu’on se renouvelle à la dévotion de la Très Sainte Vierge pour nous rendre dignes d’être les Oblats de l’Immaculée Marie. Mais c’est un brevet pour le ciel ! Comment n’y avons-nous pas pensé plus tôt ?… »

    « Il faut aussi parler de la dimension mariale de son ministère comme évêque de Marseille. Là aussi, il a contribué à la formation d’une meilleure spiritualité mariale. Il a été un homme ouvert au surnaturel, avec beaucoup de simplicité et une confiance totale en Marie; il a été, en même temps, un homme d’une bonne formation biblique et patristique, qui a combattu énergiquement toutes les déviations du culte marial. » (*) On retrouve bien là le chrétien soucieux que soit rendue sa vraie place à la Mère de Dieu. Celle de la femme dont le oui a engagé toute la vie, qu’on retrouve debout au pied de la croix et présente au Cénacle avec tous les siens dans l’attente de la Force divine qui fera d’eux des missionnaires.

    Et toujours restera dans nos cœurs le « Salve Regina » qui a accompagné ses derniers instants de vie terrestre. N’est-ce pas là « le brevet pour le ciel » de la mère s’apprêtant à accueillir un de ses enfants !

    (*)http://www.omiworld.org/fr/dictionary/dictionnaire-des-valeurs-oblates_vol-1_m/1113/marie/?Page=6

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *