NOTRE VISION FONDATRICE AUJOURD’HUI : LA PAROLE DE DIEU CRÉE LA COMMUNAUTÉ

Ils ont à cœur d’établir des communautés chrétiennes et des Églises enracinées dans la culture locale et pleinement responsables de leur croissance.

CC&RR, Constitution 7

“ Ceux qui acceptèrent les paroles de Pierre se firent baptiser et, ce jour-là, environ trois mille personnes furent ajoutées au nombre des croyants.

Dès lors, ils s’attachaient à écouter assidûment l’enseignement des apôtres, à vivre en communion les uns avec les autres, à rompre le pain et à prier ensemble.Tout le monde était très impressionné, car les apôtres accomplissaient beaucoup de prodiges et de signes miraculeux.” Actes 2:41-43

À partir du jour de la Pentecôte jusqu’à aujourd’hui, nous voyons les mêmes modèles se répéter : la proclamation de la Parole de Dieu qui conduit à la transformation individuelle et qui, ensuite, crée la communauté.

L’évangélisation oblate suit le même modèle, comme le père Jetté l’écrivait :

“Enfin, une double préoccupation ecclésiale, caractéristique de notre temps, sera présente dans notre ministère : constituer des “communautés chrétiennes et des Églises enracinées dans la culture locale et pleinement responsables de leur croissance”.

« Il y a là une invitation claire à favoriser l’inculturation de la foi partout où nous exerçons notre ministère, spécialement en pays de nouvelle chrétienté, et à promouvoir le sens des responsabilités, le désir d’un engagement personnel et d’une foi adulte chez les fidèles avec qui nous travaillons. Nous voulons établir des communautés locales bien vivantes.”  (L’homme apostolique, p 81 – 82)

14241404_1143693352345395_4174100808948554008_o

« Le Christianisme signifie la communauté par Jésus et en Jésus. Il n’y a pas une communauté chrétienne qui ne soit ni plus ni moins que cela. » Dietrich Bonhoeffer

general-chapter-fra

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à NOTRE VISION FONDATRICE AUJOURD’HUI : LA PAROLE DE DIEU CRÉE LA COMMUNAUTÉ

  1. Denyse Mostert dit :

    Que de richesses dans cette CC&RR 7 ! Créer des communautés locales bien vivantes… et à cela une seule solution « favoriser l’inculturation de la foi ». Deux incontournables….

    L’inculturation, on le sait, est la manière d’adapter l’annonce de l’Évangile dans une culture donnée. Des cultures différentes que l’on trouve aussi dans notre propre milieu. Des façons de vivre, de travailler que nous aimerions parfois changer selon nos propres vues

    Impensable un messager de l’Évangile qui, d’un revers de main, balaierait la culture d’un peuple et la remplacerait illico par de nouvelles façons d’être. Ne serait-ce pas refuser de voir les richesses de chaque manière de vivre et qu’elle soient différentes des nôtres ? Et risquer en même temps que la mission ainsi entreprise soit un véritable fiasco ?

    Prêcher Jésus Sauveur « ad gentes » n’est-ce pas en revenir d’abord à notre propre Histoire et nous rappeler comment le Seigneur est venu nous chercher dans notre milieu spécifiques. Comment, patiemment, il nous a montré à différencier « le vieux du neuf » et à découvrir ce qui déjà nous parlait de lui.

    C’est cela l’inculturation : être des messagers lucides et respectueux. J’ai employé ces deux mots très concrets en pensant à certains milieux pleins de rudesses où nous avons à vivre comme Jésus, à voir les situations de souffrances réelles et le soulagement que nous pouvons leur apporter. Sachant qu’il faut beaucoup de délicatesse et de patience pour atteindre éventuellement le cœur de personnes désorientées… Et leur annoncer que l’espérance existe aussi pour elles…

    « Créer des communautés locales bien vivantes… », dit encore la CC&RR 7. Pourrait-il en être autrement si la Parole de Dieu est au cœur de ces rencontres ? Être missionnaire, c’est bouger… L’Évangile n’est qu’envoi… « Venez et voyez », dit Jésus, «Venez et priez », « Allez dire à tous les peuples… ». Le seul message à délivrer est celui de l’amour et, pour reprendre un mot bien connu « le reste est donné par surcroît ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *