NOS FONDEMENTS, NOTRE VISION AUJOURD’HUI : COMMENT SUIVRE LE CHEMIN QU’IL A TRACÉ

Avec cette assez longue pause depuis nos dernières réflexions, il serait peut-être bon de revenir à notre point de départ et de revoir, à nouveau, nos points de repère.

Pour souligner cette année de notre bicentenaire, j’ai commencé par explorer la vision de notre fondateur et j’ai cherché comment, en vivant ce charisme que Dieu nous a remis durant ces 200 dernières années, nous y avons répondu par une spiritualité différente. C’est pourquoi je me suis posé cette question, «Quelle est cette spiritualité oblate qui s’exprime  et qui se vit, de manière si différente, chez les différents membres de la grande famille Mazenodienne?».

Le noyau de notre spiritualité est exprimé dans les Règles de vie de notre communauté Oblate, telle que nous l’utilisons comme base à notre réflexion.

Nous pouvons aborder cette question de différentes manières. En 1976, des missionnaires Oblats venus du monde entier se sont réunis pour réfléchir sur leur EXPÉRIENCE DE VIE du charisme Oblat et pour la mettre par écrit dans ses principes essentiels. Voici donc les cinq premiers principes résumés de leurs conclusions :

a) Avant tout, nous reconnaissons l’emprise sur nous du CHRIST, le Vivant, actuellement passionné de libérer le monde, avec notre concours, à la condition que nous acceptions d’abord qu’il nous libère.

b) Nous voulons ÉVANGÉLISER, c’est-à-dire le faire connaître, Lui, Dieu devenu homme pleinement pour nous sauver totalement et fraternellement; nous souvenant que notre Fondateur donnait la priorité à l’annonce de l’Évangile en vue de la conversion, nous voulons témoigner par la vie de la joie de la Bonne Nouvelle.

c) C’est aux PAUVRES que nous devons, avant tout, apporter ce message de joie libératrice: aux plus délaissés humainement, ceux dont la situation crie justice devant Dieu; cela n’exclut point que nous soyons attentifs aussi à dire ce message à quiconque est en pressant besoin de cette bonne nouvelle, même s’il n’est pas démuni matériellement.

d) Nous recevons notre mission de L’ÉGLISE et nous l’accomplissons en elle, peuple de croyants, où se rend actuelle et efficace l’action du Christ aujourd’hui.

e) Pour cela nous vivons en COMMUNAUTÉ, groupe humain où nous nous fortifions les uns les autres dans la foi, par la charité, nous enrichissant mutuellement de notre découverte de Dieu et du Christ vivant et agissant en nous et dans le monde.

Actes du Congrès sur le Charisme Oblat, 1976.

french
“Parler des expériences vécues par diverses personnes  est un moyen puissant de les mobiliser. ” C. Lake

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to NOS FONDEMENTS, NOTRE VISION AUJOURD’HUI : COMMENT SUIVRE LE CHEMIN QU’IL A TRACÉ

  1. Denyse Mostert says:

    En 1976 donc, nous rappelle Frank Santucci, « des missionnaires Oblats venus du monde entier se sont réunis pour réfléchir sur leur EXPÉRIENCE DE VIE du charisme Oblat (…) »

    Éternel présent : ce 15 juillet marquait la fin d’un autre Congrès. Si la vie se renouvelle sans cesse, il existe des choses immuables. Sans avoir lu les Actes de 2016, je suis prête à parier qu’ils ne sont gère différents de ceux des années précédentes dans lesquels on peut lire : « … nous reconnaissons l’emprise sur nous du CHRIST (…) ÉVANGÉLISER, c’est-à-dire le faire connaître, Lui, Dieu devenu homme pleinement pour nous sauver totalement et fraternellement (…) C’est aux PAUVRES que nous devons, avant tout, apporter ce message de joie libératrice (…) (…) Nous recevons notre mission de L’ÉGLISE et nous l’accomplissons en elle (…) en COMMUNAUTÉ, groupe humain où nous nous fortifions les uns les autres dans la foi, par la charité (…)

    Ces mots, je les entends depuis les vingt ans que je fais partie de la famille oblate, Jamais ils n’ont pris pour moi allure de rabâchage. Ils sont demeurés intègres; à travers les différents courants de pensée, ils ont su garder leur essentielle vérité. Pensée, coutumes et manières de vivre les plus différentes peuvent bien circuler dans notre monde malmené, ils demeurent pour nous le seul et unique moyen de retrouver et faire connaître une oasis de paix qui semble par ailleurs tellement inaccessible.

    Suivre donc le chemin qui nous est tracé, le cœur et les yeux ouverts sur tout ce qui se vit autour de nous et nous invite à ne pas demeurer immobiles dans nos agirs. Accepter les sentiers risqués aux allures de porte-à-faux. Corriger au besoin le cap mais éviter un immobilisme craintif. Ceci est un idéal, donc pas si évident que cela à pratiquer… Je m’efforce tout de même de le garder présent…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *