LAISSER VOS PAROLES ENSEIGNER ET VOS ACTIONS PARLER 

Le niveau fondamental de la spiritualité doit être vécu et exprimé. Eugène exprima les moyens qu’il employa comme but en voyant chaque chose à travers les yeux du Christ Sauveur dans ses résolutions écrites quelques jours après son ordination presbytérale et sa nomination comme membre du personnel du Séminaire à Paris:

Je m’efforcerai de vivre en sorte que mon exemple en dise plus encore que mes paroles et mes insinuations.
Je tâcherai, pour cela, de me renouveler avec le secours de Dieu dans l’esprit du sacerdoce… ne cherchant en tout que Dieu, sa gloire, le salut des âmes et notre avancement dans les voies de la perfection.

Pour donner un fondement à son idéal:

Je ne négligerai aucun des moyens que les directeurs de la vie spirituelle nous suggèrent pour parvenir à cette fin, unique fin à laquelle je dois aspirer…
Mes devoirs de piété consistent: 1. en l’oraison, 2. la ste messe, 3. l’office divin, la lecture spirituelle, l’examen de conscience, la prière; le tout accompagné, précédé, suivi du s[ain]t exercice de la présence de Dieu.

             Résolutions comme directeur au Séminaire de St. Sulpice, janvier 1812.
EO XV n 103.

Pour que les actions d’Eugène parlent plus fort que les mots, il avait besoin d’être solidement fondé dans sa relation à son Sauveur sur une base quotidienne  – et seulement alors, son ministère pourrait-il conduire les autres à une même relation et transformation d’amour.

Comment mes mots peuvent-ils enseigner et mes actions peuvent-elles parler aujourd’hui?

DeMazenod_200th_banner French

“Les actes parlent plus fort que les paroles; laissez vos mots enseigner et vos actions parler.”   St. Antoine de Padoue

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to LAISSER VOS PAROLES ENSEIGNER ET VOS ACTIONS PARLER 

  1. Denyse Mostert says:

    Soyons ce que nous devons être…` À Trois-Rivières, ce chant accompagne nos rencontres d`Associés aux Oblats et nous invite à y revenir souvent dans notre quotidien.

    Il laisse à chacun le choix de trouver sa meilleure façon d`être en regard de l`impact de l`Évangile fleurant bon l’amour que le Christ nous a enseigné. Rien de stéréotypé mais une réponse adaptée aux personnes et aux circonstances. Rien d’un exploit qui se laisse admirer mais l’attention qui dicte le geste du cœur au bon moment. Attention, fidélité et cette abnégation parfois nécessaire.

    Il nous faut pour cela demeurer greffés sur Jésus de Nazareth qui continue à nous dire “C`est la paix que je vous donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés…“ – Jean 14 – Une paix qu’il nous demande de partager.

    « Alors, continue le chant, nous verrons apparaître des germes d’avenir et nous pourrons renaître au souffle de l’Esprit… »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *