REGARDER LES MEMBRES SOUFFRANTS DE NOTRE ÉGLISE AVEC LES YEUX DU CHRIST, LE SAUVEUR

Pourquoi Eugène est-il devenu prêtre?

Comme nous l’avons vu, une seconde motivation dans sa décision était son désir de répondre à la souffrance de l’Église. Ce n’était pas une motivation pour se sentir bien, mais celle qui provenait de son “expérience du Vendredi Saint” qui était une communion au premier Vendredi Saint, au Calvaire:

L’Église, ce bel héritage du Sauveur, qu’il avait acquise au prix de son sang, a été ravagée de nos jours d’une manière cruelle.

Preface

C’était une Église qu’il comprenait comme étant une “grande famille”:

L’idée que je suis un membre de cette grande famille dont le Seigneur lui-même est la tête… semble faire surgir instantanément mon âme avec une intensité qu’il est difficile d’exprimer. 

Carnet de notes, mai 1804, EO XIV n 7

L’intensité de vivre “cette merveilleuse communion” le conduisit à faire l’expérience de cette souffrance quand l’un de ses membres souffrait:

Tous les membres du corps mystique dont Jésus Christ est la tête, (le caput) vibraient et participaient aux souffrances comme aux victoires que chaque membre souffrait ou gagnait..

Lettre à Emmanuel Gaultier de Claubry, le 23 décembre 1807, EO XIV n 22

Des décades plus tard, il rappelait:

Pendant mon séminaire, j’entretenais la pensée de me rendre le plus utile que je pourrais à l’Église notre mère, pour laquelle le Seigneur m’a fait grâce d’avoir toujours une affection filiale. L’abandon dans lequel je la voyais avait été une des causes déterminantes de mon entrée dans l’état ecclésiastique, vocation que j’avais cru reconnaître dès mon adolescence, et que je n’avais pu effectuer alors, par suite des évènements de la malheureuse révolution, qui obligeait ma famille à se transporter inopinément d’un pays à l’autre, pendant tout le cours de l’émigration, qui dura dix ans pour moi. Depuis ma rentrée en France, j’étais navré jusqu’au fond de l’âme de voir dédaigner le service des autels…
Quoi qu’il en soit, je crus ne pouvoir différer davantage de répondre à l’attrait de la grâce, et, quels que fussent les obstacles que je rencontrais dans ma famille, et les cris de la chair et du sang qui me faisaient sentir si vivement la douleur que j’occasionnais aux êtres que j’aimais le plus en ce monde, je m’arrachai à leur tendresse et je partis pour le séminaire de Saint-Sulpice, persuadé que le moment était venu de se sacrifier pour la foi

Mémoires, citées dans Rambert I p 47

Comme évêque de Marseille, il invitera souvent les gens à la solidarité avec les autres membres du Corps du Christ qui souffrent ou sont dans le besoin. Aujourd’hui, nous sommes constamment bombardés de nouvelles et d’images de nos membres chrétiens dans le besoin. Quel effet cela a-t-il sur nous?

DeMazenod_200th_banner French

“Y aurait-il un plus grand miracle qui peut prendre place en nous que de nous regarder à travers les yeux des autres pour un instant.?”   Henry David Thoreau

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à REGARDER LES MEMBRES SOUFFRANTS DE NOTRE ÉGLISE AVEC LES YEUX DU CHRIST, LE SAUVEUR

  1. Denyse Mostert dit :

    L`Église souffrante… des mots qui pourraient évoquer une réalité immatérielle mais bien concrète chez Eugène.

    Il s`agit bien sûr de commandements transgressés, d`édifices détruits, de Congrégations interdites mais bien plus que cela des douleurs et de la mort d`un Jésus de Nazareth devenus en apparence inutiles et de la souffrance de tous ceux à qui la loi de l`Amour apportait jadis réconfort.

    «  L’idée que je suis un membre de cette grande famille dont le Seigneur lui-même est la tête… semble faire surgir instantanément mon âme avec une intensité qu’il est difficile d’exprimer` ` écrit Eugène dans ses Mémoires De tous ceux-là il fait partie. Lui, touché par la grâce divine, se sent maintenant appelé à répondre à son appel, à ranimer la vie défaillante de ces « pauvres aux multiples visages qui ignorent ou ont oublié Jésus Christ.«  Et le tout à ses propres dépends et au mécontentement de ses proches.

    Il ne va cesser dès lors de voir toute misère avec les yeux du Christ en croix. Il saura toucher de ce feu brûlant les compagnons qui travailleront avec lui. Les combats en cours de chemin n`auront nullement raison des Missionnaires de Provence. Bien des années plus tard les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et leur fondateur devenu évêque de Marseille continueront à porter la flamme, celle qui anime Oblats et Associés de 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *