UN INSTRUMENT DE L’AMOUR DU SAUVEUR ENVERS CHAQUE PERSONNE DANS SON BESOIN DE RÉDEMPTION

Pourquoi Eugène est-il devenu prêtre?

D’abord, “le signe de la Croix” lui donna la motivation de regarder sa propre vie et d’adopter la direction et le sens que seulement Jésus  pouvait lui donner. À travers les yeux du Sauveur Crucifié, il comprit l’oblation de Jésus que la croix représentait. Cela le conduisit à répondre avec le don de sa propre vie comme oblation à la suite de Jésus.

Sa propre gratitude pour la rédemption le conduisit au Sacerdoce.

Si quelqu’un avait un plus grand besoin de rédemption que moi, … je lui permettrais peut-étre de se croire plus obligé que moi au Sauveur Jésus pour l’avoir racheté, mais vu les grâces qui m’ont été faites et que j’ai profanées … je me reconnais pour l’homme à qui la rédemption était le plus nécessaire

Notes de retraite avant son ordination au Sacerdoce , 1 – 21 décembre 1811,
EO XIV n 95

Eugène, conscient de la façon dont la miséricorde de Dieu l’avait submergé quand il était dans le besoin d’une rédemption personnelle, dédiait maintenant sa vie à conduire les autres dans le même voyage de prise de conscience de leur besoin de rédemption. Son ministère consistait à les assister pour se brancher sur la miséricorde de Dieu. Dans une réflexion, environ trente ans plus tard, il rappelait cette motivation :

J’entrai donc au séminaire de Saint-Sulpice avec le désir, mieux, avec la volonté bien déterminée de me dévouer de la manière la plus absolue au service de l’Église, dans l’exercice du ministère le plus utile aux âmes, au salut des quelles je brûlais de me consacrer

Mémoires, citées dans RAMBERT I p.47.

À travers les yeux de son Sauveur Crucifié, il identifia sa mission et l’exprima par le sacerdoce. Ainsi il s’identifiait à Jésus Christ dans sa mission comme Sauveur du monde.

Comme je permets au Sauveur de me regarder aujourd’hui, que dit-il? À quoi m’invite-t-il? Comment me presse-t-il gentiment à identifier les zones dans ma vie qui ont besoin de rédemption? Comment puis-je, en retour, être son instrument pour d’autres qui cherchent la rédemption?

DeMazenod_200th_banner French

“Je suis pour Dieu, je suis l’amant de Dieu, je suis aimé de Dieu, je suis le serviteur de Dieu, je suis le serviteur des serviteurs de Dieu, et je suis l’instrument désiré de l’amour de Dieu envers chaque être vivant, en toute humilité. L’émergence de cette réalisation est le plus grand but dans la vie.”   Radhanath Swami.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to UN INSTRUMENT DE L’AMOUR DU SAUVEUR ENVERS CHAQUE PERSONNE DANS SON BESOIN DE RÉDEMPTION

  1. Denyse Mostert says:

    Des années au long. Eugène a cherché, sans bien savoir qui ou quoi. C`était un manque qu`il cherchait à combler et chaque tentative se révélait infructueuse.

    Il a fallu la prise de conscience devant la Croix, le Fils lui rappelant l`amour du Père. Et comment la joie ne se transmet qu`à travers le don, Et que ses propres faiblesses à lui pouvaient devenir canal de la grâce. Qu`il lui suffisait de demeurer lui-même, l`être se laissant guider, l`homme heureux d`une joie qui rayonne, d`un amour bien concret qui reproduit les gestes de Jésus-Christ et dit si bien le Père.

    C`est ce qui m`est aussi demandé. Et c`est parfois difficile… pourtant, avec le secours divin, tout cela est possible…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *