LE DESIR ARDENT DE PARTICIPER A TOUTES CES BELLES VERTUS, DE PUISER A CETTE SOURCE, DE M’ATTACHER INVIOLABLEMENT A CETTE PIERRE FONDAMENTALE

Qu’est-ce que a donné Eugene la force intérieure pour continuer? La réflexion dans son journal intime sur la messe qu’il célébrait à la tombe de Pierre, nous donne un aperçu_

J’ai été dire la sainte messe une troisième fois sur la confession de saint Pierre, toujours avec une nouvelle consolation. Oh! comme je me trouvais bien dans ce souterrain! Ma messe a été un peu longue, je comptais sur la complaisance de mon servant qui savait que son temps serait récompensé. Que de choses à demander à Dieu lorsqu’on offre le saint sacrifice sur le corps d’un apôtre comme saint Pierre!
La première fois que j’irai, je m’occuperai davantage de saint Paul; aujourd’hui la foi de saint Pierre, son amour pour Jésus-Christ, sa douleur de l’avoir offensé, les sentiments de notre Seigneur pour lui, les prérogatives dont il l’avait enrichi, le désir ardent de participer à toutes ces belles vertus, de puiser à cette source, de me fixer, de m’attacher inviolablement à cette pierre fondamentale, etc., ont absorbé toute mon attention. Ce n’est pas qu’au Confiteor, en nommant par deux fois l’apôtre saint Paul, aux oraisons, au canon, je ne me sois aussi bien recommandé à ce grand apôtre, mais je m’aperçois, dans ce moment que je me rends compte de mes sentiments, que sans intention exclusive pour saint Paul, et sans m’en douter, ma dévotion s’est principalement dirigée vers le prince des Apôtres, qui a bien voulu m’obtenir quelques gouttes de cette consolation intérieure qui donne une faible idée du bonheur du ciel. Il me semble que j’aurais consenti à mourir dans ce moment, mais ce n’est qu’une lueur d’un instant, qui a pourtant laissé quelques traces encore pendant l’action de grâces. Ce n’est pas le tout de recevoir ces faveurs, il faut en profiter et correspondre à la miséricorde de Dieu qui est vraiment incompréhensible à l’égard de pauvres misérables pécheurs comme nous

Journal romain, 16 janvier 1826, EO XVII

 

 

Ce contenu a été publié dans LETTRES, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à LE DESIR ARDENT DE PARTICIPER A TOUTES CES BELLES VERTUS, DE PUISER A CETTE SOURCE, DE M’ATTACHER INVIOLABLEMENT A CETTE PIERRE FONDAMENTALE

  1. Denyse Mostert dit :

    Journal romain, 16 janvier 1826

    Par trois fois, Eugène de Mazenod se rend célébrer la messe sur le tombeau de saint Pierre. Et à chaque fois il en revient « avec une nouvelle consolation ».

    En ce 16 janvier, c’est un peu comme malgré lui qu’il s’arrête à la vie du chef des apôtres : son attachement à Jésus, le triste reniement aux jours de la Passion, le remord qui le ronge ensuite et l’éclatante miséricorde du Seigneur qui va faire de lui le chef de l’Église. «Sachant alors pouvoir compter « sur la complaisance de [son] servant », Eugène prolonge quelque peu ces moments bénits où le ciel lui semble particulièrement proche. Des instants dont son cœur va se souvenir.

    À travers tout cela, une pensée inattendue : « La première fois que j’irai, je m’occuperai davantage de saint Paul… » Comme si la jalousie pouvait aussi régner dans le Royaume des Cieux ! Je préfère éloigner une idée d’une telle absurdité et prêter au Fondateur le désir de découvrir les vertus différentes mais tout aussi réelles du compagnon de Pierre.

    Eugène de Mazenod, homme sensible et tout d’une pièce a vécu à fond ce cœur à coeur avec l’apôtre. Le Fondateur, homme de bon sens va savoir l’appliquer à la réalité de sa vie chrétienne. « Ce n’est pas le tout de recevoir ces faveurs, il faut en profiter et correspondre à la miséricorde de Dieu… », écrira-t-il dans son Journal. L’émotion dissipée, le souvenir de cet instant lui sera d’un grand secours aux moments opportuns.

    En s’y arrêtant un peu, chacun de nous peut se souvenir de moments où son « cœur est devenu brûlant », des lueurs ténues mais fidèles pour illuminer le chemin et l’accompagner tout au long du voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *