LE LEVAIN DANS LA PÂTE

Non seulement les jeunes avaient à travailler en vue de leur croissance personnelle et leur salut, mais par la qualité de leur vie ils avaient à être comme du levain dans la « pâte » du monde, de façon à être une source de transformation et de croissance pour les autres:

ART. 3. Les congréganistes, étant par état obligés de vivré au milieu du monde tâcheront de s’y comporter de manière à édifier tous ceux qui auront des rapports de famille ou d’affaires avec eux..

Statuts, Chapitre XII §1

« Vivez une vie irréprochable et pure comme des enfants de Dieu, sans tache au sein d’une génération dévoyée et pervertie. »  Philippiens 2 : 15

Ce contenu a été publié dans RÈGLE, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à LE LEVAIN DANS LA PÂTE

  1. Denyse Mostert dit :

    Un fait est acquis. La Congrégation de la Jeunesse constitue un groupe d’élite qui travaille sérieusement à sa croissance personnelle. On peut imaginer la ferveur de tous ces jeunes à qui l’Évangile révèle combien il est bon de se savoir reconnu, aimé. La Congrégation de la Jeunesse c’est à n’en pas douter un lieu où il fait bon se rencontrer, échanger, prier et se recréer lorsque le temps en est venu. De belles amitiés doivent trouver là le terrain favorable à leur développement.

    Nul doute que les Congréganistes retrouvent leurs milieux respectifs avec une impression de dépaysement, un brin de regret peut-être pour les temps forts vécus avec les Missionnaires de Provence.

    Nous sommes nombreux à avoir vécu des rencontres au goût de paradis toujours trop tôt terminées et après lesquelles on se retrouve quelque peu désemparé dans la vie de tous les jours. Comme si quelque changement majeur avait eu lieu pendant notre absence. En fait, la terre continue de tourner de la même façon, les gens ne sont ni pires ni meilleurs… Le changement vient de ce désir missionnaire ramené avec nous.

    « Vivez une vie irréprochable et pure comme des enfants de Dieu, sans tache…», déclare tout de go saint Paul aux Philippiens (2 : 15) Un peu difficile pour qui se connaît quelque peu d’envisager sans peur une telle perfection !

    Les Statuts de la Congrégation ne sont pas moins exigeants ! « Les congréganistes, étant par état obligés de vivre au milieu du monde tâcheront de s’y comporter de manière à édifier tous ceux qui auront des rapports de famille ou d’affaires avec eux…»

    Comme toujours, c’est Jésus qui apporte la touche finale à ce que doit être notre vie de disciples. « Il leur dit une autre parabole : Le Royaume des Cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et enfoui dans trois mesures de farine… » (Mt 13 : 33) C’est un programme à notre mesure qui nous est dès lors offert.

    « Être levain dans la pâte » n’est-ce pas tout simplement vivre et dire notre foi selon ce que nous sommes, avec richesses et limites, là où nous vivons, dans une authentique simplicité, dans le respect des autres, attentifs à des souffrances parfois difficiles à détecter ? N’est-ce pas aussi conserver la ferme espérance qu’il nous faut persévérer, que Jésus Christ fera un jour lever cette pâte dans laquelle nous sommes incorporés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *