LES MISSIONS PAROISSIALES: TENIR L’ENSEMBLE GRÂCE AUX AVIS

Après la pause pour Pâques, les réflexions quotidiennes sur les écrits de Saint Eugène de Mazenod reprennent. Dans les prochaines semaines je vais continuer à étudier le thème de la prédication des missions paroissiales. Il a été notre principale activité missionnaire en France et donc je crois utile de les examiner de façon plus détaillé.

Un point de contact et de proximité avec le peuple se faisait par les annonces communiquées chaque jour dans l’Église, et dénommées avis. Ils étaient d’une importance vitale pour l’unité de la mission et avaient pour but de tisser un lien entre toutes les activités, afin de persuader chacun de participer aussi pleinement que possible à tout ce qui était offert.

Ils étaient essentiels parce qu’ils donnaient à la mission son véritable esprit et cherchaient à toucher le cœur de chacun. Pour les réussir dans un lieu donné, il fallait être en contact avec les auditeurs. Eugène était exigent quant à savoir qui les donnait, et il se les réservait
normalement pour lui-même quand il était en mission – même quand la maladie
l’empêchait de prêcher les longs sermons en eux-mêmes. Grâce à eux, il préparait le sol pour les actions du Sauveur dans leur vie.

Il y a de nombreux exemples de l’utilisation de ces avis dans les écrits d’Eugène. En voici quelques exemples, de la mission à Marignane:

Les avis ont été fournis par la récapitulation du discours et ont naturellement amené à une nouvelle et plus pressante invitation à la confession.

Journal de la mission à Marignane, le 20 novembre 1816, E.O. XVI

Après la prière, récapitulation ordinaire et avis véhément sur la sanctification du dimanche qui était profané habituellement par les œuvres serviles de la plupart des habitants.

Journal de la mission à Marignane, le 23 novembre 1816, E.O. XVI

Les avis ont roulé sur la cérémonie du matin, dont on a
rappelé les circonstances les plus marquantes, et on a ajouté des réflexions
capables de faire impression sur ceux qui n’avaient pu s’y trouver.

Journal de la mission à Marignane, le 2 décembre 1816, E.O. XVI

C’était donc un moment important, chaque jour, et qui maintenait les gens dans le rythme de ce que les missionnaires désiraient. Peut-être pourrions-nous en apprendre quelque chose afin de transformer nos « avis paroissiaux » en quelque chose de plus qu’un simple propos informatif?

This entry was posted in JOURNAL and tagged . Bookmark the permalink.

One Response to LES MISSIONS PAROISSIALES: TENIR L’ENSEMBLE GRÂCE AUX AVIS

  1. Denyse Mostert says:

    « Les avis » qui font l’objet du propos de ce matin me font penser au fameux ‘’oyez oyez’’ par lequel les crieurs publics transmettaient les nouvelles aux peuples de l’Antiquité et bien au-delà… Et je suis prête à parier que les gens, ceux des temps anciens et les habitants de Provence, en retenaient plus que nous avec toutes les informations ininterrompues que nous recevons de toutes parts…

    Les « avis » des Missionnaires de Provence sont plus qu’un simple rappel de la prédication précédente. On lit dans le Journal de la Mission à Marignane qu’« on a ajouté des réflexions capables de faire impression sur ceux qui n’avaient pu s’y trouver ».

    C’est donc d’un véritable contact humain qu’il s’agit car il faut une attention particulière aux réactions des fidèles qui ont assisté aux instructions pour permettre d’y ajouter des « réflexions capables de faire impression » sur ceux qui en ont été absents. Et pour les assidus eux-mêmes n’est-il pas bon ce petit retour en arrière qui vient si bien les introduire dans le vif du sujet de la journée?

    Pour que soit maintenu l’intérêt pour ces prédications de longue durée, il est incontestable que des rencontres personnelles, des commentaires entendus ici et là sont nécessaires pour ‘’prendre le pouls’’ de la population et annoncer Jésus Christ en des mots qui peuvent rejoindre chacun dans la situation particulière où il se trouve.

    Tout un ‘’travail’’ pour les missionnaires ! Ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *