SACHONS APPRÉCIER LA PART QUE LE SEIGNEUR NOUS A FAITE

Le Père Courtès à Aix-en-Provence était très généreux de sa personne, dans ses engagements sacerdotaux et dans son ministère, envers lui-même et envers sa communauté. Eugène lui rappelle de s’en tenir à ce que les Oblats avaient décidé quand  ils avaient fondé le mouvement dans cette cité.

Tous ces sermons partiels ne signifient rien. Ce n’est pas là votre ministère. Vous êtes établis pour les missions et pour les retraites. Il ne faut viser qu’à convertir les âmes et nullement à plaire au public, ni même aux Curés…

Il nous compare ensuite aux jésuites et au succès de leur ministère dans les centres urbains :

Quand nous aurons quatre siècles d’existence nous pourrons, j’espère, lutter non seulement de zèle, mais de puissance morale et de moyens de succès avec les Jésuites. Ce serait trop d’ambition pendant les jours de notre enfance. Je bénis Dieu du bien qu’ils font, et je me résigne à en faire beaucoup moins qu’eux dans les grandes cités où ils abondent en sujets distingués. Sachons apprécier la part que le Seigneur nous a faite. Est-ce que nous ne faisons pas en mission cent mille fois plus de bien qu’eux? À chacun son œuvre. Qu’ils prêchent dans les villes, nous continuerons de convertir les populations entières des villages, des bourgs et des campagnes.

Pour démontrer cette affirmation, Eugène lui parle d’une lettre reçue de divers Oblats qui s’étaient impliqués à prêcher dans un village durant leur mission :

J’ai reçu une lettre du p. Bernard. La mission donne les plus grandes espérances, je ne doute pas du succès le plus complet. Voilà notre vrai dédommagement. Il ne faut compter que sur Dieu, c’est alors qu’il compte avec nous en maître généreux.

Lettre à Hippolyte Courtès, le 8 janvier 1841, EO IX n 722

Combien, ambitieux et généreux parfois, voulons-nous à offrir nos services à autrui! Demandons au Seigneur de nous aider à faire, aujourd’hui, notre ‘petite part’ au meilleur de nos possibilités.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *