JOSEPH HIPPOLYTE GUIBERT OMI, 1802 – 1886

Arrêtons-nous dans le récit pour étudier de plus près la figure du père Guibert.

Né à Aix-en-Provence le 13 décembre 1802, il entra au grand séminaire d’Aix en 1819. Quatre ans plus tard, il rejoignit les Missionnaires de Provence et fit son oblation en 1823 et 1824. Le 14 août 1825 à Marseille, il fut ordonné au sacerdoce par Mgr Fortuné de Mazeno

En 1826, il fut nommé maître des novices jusqu’en 1828, date à laquelle il fut envoyé à Notre-Dame du Laus. Pendant les cinq années suivantes, il fut supérieur de la communauté, directeur du sanctuaire marial et prédicateur des missions paroissiales.

Yvon Beaudoin écrit: “Supérieur du grand séminaire d’Ajaccio de 1835 à 1841, le père Guibert se montra digne de la confiance du supérieur général. En quelques années, il réussit à rentrer en possession de l’ancien séminaire et à y ajouter trois étages. Le nombre des séminaristes passa bientôt d’une quinzaine à plus de cent, avec quelques professeurs compétents, en particulier les pères Albini en morale, Telmon en Écriture sainte et Moreau en dogme. Pour obtenir des subsides, le père Guibert dut souvent aller à Paris où il fit connaissance et devint ami avec des ministres et avec le roi Louis-Philippe. C’est alors qu’il déploya ses talents de diplomate et réussit à réconcilier Mgr de Mazenod avec le roi qui ne voulait pas en France de l’évêque d’Icosie, nommé évêque en 1832, par le pape Grégoire XVI, sans autorisation du gouvernement.

À Paris, le gouvernement, qui désignait alors les évêques, ne tarda pas à songer au supérieur du grand séminaire d’Ajaccio pour un siège.”

Il fut nommé au siège de Viviers. Et le 11 mars 1842, Mgr Eugène de Mazenod le consacra évêque. ”

En continuant à réfléchir aux lettres de saint Eugène, nous rencontrerons très souvent le nom de Fr. Guibert. Je n’indique donc que quelques événements de sa vie future. Il fut évêque de Viviers jusqu’en 1857 et archevêque de Tours jusqu’en 1871, date à laquelle il devint archevêque de Paris jusqu’à sa mort en 1886. Il fut nommé cardinal en décembre 1873.

Il fut responsable de la construction de la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre dans laquelle il fut enterré en 1886.

Vous trouverez beaucoup plus de détails sur https://www.omiworld.org/fr/lemma/guibert-cardinal-joseph-hippolyte-fr/

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to JOSEPH HIPPOLYTE GUIBERT OMI, 1802 – 1886

  1. Denyse Mostert says:

    Aujourd’hui, le P. Frank Santucci, omi nous propose une réflexion qui vient s’ajouter à ce que j’écrivais hier au sujet d’Hippolyte Guibert et où je me penchais plutôt sur sa vie intérieure. Yvon Beaudoin signale plutôt ce qui va se rapporter à la future communauté des Oblats en Corse dont, sur demande expresse du Fondateur, le P. Guibert deviendra responsable.

    D’Hippolyte Guibert, il signale : « “Supérieur du grand séminaire d’Ajaccio de 1835 à 1841, le père Guibert se montra digne de la confiance du supérieur général. En quelques années, il réussit à rentrer en possession de l’ancien séminaire et à y ajouter trois étages. Le nombre des séminaristes passa bientôt d’une quinzaine à plus de cent, avec quelques professeurs compétents… Pour obtenir des subsides, le père Guibert dut souvent aller à Paris où il fit connaissance et devint ami avec des ministres et avec le roi Louis-Philippe. C’est alors qu’il déploya ses talents de diplomate et réussit à réconcilier Mgr de Mazenod avec le roi qui ne voulait pas en France de l’évêque d’Icosie, nommé évêque en 1832, par le pape Grégoire XVI, sans autorisation du gouvernement. » Quel ambassadeur efficace que ce Père Oblat !

    La carrière d’Hippolyte Guibert ne s’arrête pas là. « Il fut évêque de Viviers jusqu’en 1857 et archevêque de Tours jusqu’en 1871, date à laquelle il devint archevêque de Paris jusqu’à sa mort en 1886. Il fut nommé cardinal en décembre 1873. Il fut responsable de la construction de la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre dans laquelle il fut enterré en 1886. Un homme qui mérite d’être connu davantage.

    (*)https://www.omiworld.org/fr/lemma/guibert-cardinal-joseph-hippolyte-fr/

Leave a Reply to Denyse Mostert Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *