VOCATION: VENEZ «ÊTRE» AFIN DE «FAIRE»

Dès le début, Eugène insiste sur le fait que quelque soit le travail missionnaire qui est fait, son succès dépend de la qualité de vie de ceux qui le font. C’est l’exemple du mode de vie du missionnaire qui parle plus fort que n’importe quel mot. C’est pourquoi, pour Eugène, la vie en communauté et la règle de vie acceptée de tous sont des éléments non-négociables de notre vocation.

Ces dernières années, des personnes laïques ont rejoint les Oblats pour vivre une vocation à être missionnaires et à former une communauté, cette vocation s’exprimant de nombreuses manières.

Les membres de la famille Mazenodienne ont la vocation d’ÊTRE (d’avoir une qualité de vie exemplaire) – afin de FAIRE (détruire la puissance du mal et aider les gens à trouver un sens à leur vie).

… d’un établissement qui fournira habituellement à nos campagnes de fervents missionnaires.
Ils s’occuperont sans cesse à détruire l’empire du démon, en même temps qu’ils donneront l’exemple d’une vie vraiment ecclésiastique dans la communauté qu’ils formeront;
car nous vivrons ensemble dans une même maison que j’ai achetée , sous une règle que nous adopterons d’un commun accord, et dont nous puiserons les éléments dans les Statuts de saint Ignace, de saint Charles pour les Oblats, de saint Philippe de Néri, de saint Vincent de Paul et du bienheureux Liguori.

Lettre à Henri Tempier, le 9 octobre 1815, E.O. VI n 4

Ce contenu a été publié dans LETTRES, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à VOCATION: VENEZ «ÊTRE» AFIN DE «FAIRE»

  1. Denyse Mostert dit :

    Quelques mots d’Eugène de Mazenod et voici une belle description de l’Oblat selon son cœur. Ils seront avant tout, « de fervents missionnaires », des« passionnés de Jésus Christ » de qui leur viendra la compréhension de leur action auprès des plus pauvres.

    C’est ensemble qu’ils témoigneront de leur vocation, par «l’exemple d’une vie vraiment ecclésiastique dans la communauté qu’ils formeront… Ensemble dans une même maison…une règle [qu’ils adopteront] d’un commun accord…» Cet esprit communautaire deviendra une force accompagnant leurs diverses missions.

    Dans l’introduction de ce jour, le P. Frank Santucci fait mention des « personnes laïques qui ont rejoint les Oblats », séduites par le charisme qui les anime. Qu’elles veulent vivre une vocation missionnaire ne fait aucun doute. Que cette vocation s’exprime « de nombreuses manières », selon le milieu de vie de chacun apparaît non seulement logique mais essentiel pour faire connaître Jésus ‘en esprit et en vérité’.

    Nos rencontres sont généralement sous le signe de la joie. Les moments de prière, les réflexions, les partages de vie arrivent à créer un sentiment de communauté.

    À chacun de nous d’intégrer vraiment dans sa vie cette réalité qu’Eugène jugeait essentielle pour ses futurs missionnaires. Alors nous pourrons découvrir la joie de travailler « ensemble pour la Mission ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *