NOTRE VISION FONDATRICE AUJOURD’HUI: NOUS N’ÉPARGNERONS AUCUN EFFORT POUR ÉVEILLER LA FOI DU PEUPLE

Ils mettent tout en œuvre pour éveiller ou réveiller la foi de ceux à qui ils sont envoyés et leur faire découvrir «qui est le Christ»

CC&RR, Constitution 7

Eugène nous a fondés pour être missionnaires, avec un seul but : Proclamer, en paroles, en actions et par l’exemple, ‘Qui est le Christ’.

Notre mission est ‘d’éveiller ou réveiller la foi de ceux à qui nous sommes envoyés’.

Réveillez-vous !  La Révolution Française a fait un gros travail de perturbation et même de destruction – au niveau de la foi et de la pratique religieuse auprès du peuple.

Bien que ce ne soit pas de leur faute, la foi de plusieurs est devenue dormante ou inexistante. La période qui suivit la révolution, que l’on a nommée comme étant la Restauration, a été un temps où l’Église put à nouveau agir plus librement. La population devait être ré-évangélisée et leur foi réveillée. C’est pour cela qu’Eugène a donné naissance aux Oblats : pour prêcher, par des missions, dans les villages de campagne, de façon à raviver la foi du peuple de Provence. C’est cela qu’il exprime très clairement dans sa Préface visionnaire :

Ils se sont convaincus que, si l’on pouvait former des prêtres zélés… travaillassent de tout leur pouvoir à convertir les autres, on pourrait se flatter de ramener bientôt les peuples égarés à leurs devoirs trop longtemps méconnus.
…. Il est donc bien important, il est pressant de faire rentrer dans le bercail tant de brebis égarées, d’apprendre à ces chrétiens dégénérés ce que c’est que Jésus Christ.
… rendre les hommes raisonnables, puis chrétiens, enfin les aider à devenir des saints…

Préface

Deux cents ans plus tard, le même défi existe toujours et s’exprime de différentes façons. La réponse actuelle de l’Église est son engagement dans ce qu’on appelle la Nouvelle Évangélisation. Le contexte est peut-être différent, mais la famille Mazenodienne répond à ce besoin continuellement depuis 200 ans.

san clemente

‘La quantité d’érudition ne peut pas, à elle seule, nous révéler la grâce de l’évangile. Nous ne devons jamais permettre à l’autorité des livres, des institutions ou des leaders de remplacer le pouvoir de CONNAÎTRE Jésus Christ directement et personnellement. Lorsque la compréhension d’autrui s’interpose avec notre expérience directe de Jésus comme étant le Christ, nous devenons des agents de voyage sans conviction ni persuasion qui distribuent des brochures de lieux qu’ils n’ont jamais visités.’  Brennan Manning

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à NOTRE VISION FONDATRICE AUJOURD’HUI: NOUS N’ÉPARGNERONS AUCUN EFFORT POUR ÉVEILLER LA FOI DU PEUPLE

  1. Denyse Mostert dit :

    La Congrégation des Oblats de Marie Immaculée est avant tout missionnaire. Cela signifie « aider les gens à découvrir quel sens Jésus donne à la vie »…

    Pour en saisir la véritable portée, il convient de lire la Préface des CC&RR, en langage contemporain. Faire connaître Jésus Sauveur demeure toujours le but. S’il est toujours question de « convertir les autres », on est loin aujourd’hui de l’image du prédicateur aux paroles fleuries, aux images frappantes et, disons-le aux menaces de représailles. Fini le temps où mémoriser questions et réponses du catéchisme paraissait le summum de l’éducation chrétienne !

    Compris dans le message évangélique, l’amour a repris sa véritable place. Il a retrouvé vie et authenticité. Car, comment faire aimer à d’autres quelqu’un qu’on n’a pas soi-même rencontré? Comment parler de bonheur sans avoir expérimenté qu’avec Jésus, « le deuil peut se changer en joie » ? Comment évoquer le pardon alors qu’on garde en un coin de son cœur quelque rancune ? N’y a-t-il pas alors le risque de ressembler à des « cymbales retentissantes » qui ne soulèvent que l’émotion d’un moment ?

    Dieu est toujours à apprendre. La vie nous enseigne que c’est avec foi et connaissance qu’il nous faut maintenant l’annoncer aux autres. Les véritables ‘’maîtres’’ ne peuvent transmettre que ce qu’ils ont eux-mêmes expérimenté. ’’

    Les années m’ont appris qu’il ne s’agit nullement d’une connaissance théorique, destinée à mon bien-être personnel. Apprendre Jésus est une véritable incarnation. Il est là dans notre quotidien avec ses moments ternes ou ses instants de véritable joie. Le plus souvent, c’est une « brise légère » qui nous rappelle son passage et qu’il est toujours avec nous.

    Dans l’article 1 de la Règle de 1818, le fondateur précise: que les Missionnaires de Provence « s’efforcent d’imiter les vertus et les exemples de notre Sauveur Jésus Christ… ». Condition préalable pour les missionnaires de tous les temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *