NOTRE VISION DE LA FONDATION: LA POSSESSION PARTICULIÈRE DES MISSIONNAIRES OBLATS ?

PIC FRENCH

CARACTÉRISTIQUES DES ASSOCIÉS DE LA PROVINCE LACOMBE DU CANADA

Ceci fut écrit à Vancouver, où j’animais une fin de semaine de retraite avec 35 membres de notre famille oblate en Colombie Britannique: des représentants de deux communautés laïques associées qui se rencontrent mensuellement, 5 missionnaires Oblats et des gens engagées venant de nos quatre paroisses Oblates unies et missionnaires.

Ces groupes existent comme le premier fruit direct de la première évangélisation oblate, il y a 167 ans. et de  notre fondation, il y a 200 ans.

Constamment résonnent dans ma tête ces mots d’Eugène:

La charité pour le prochain fait encore une partie essentielle de notre esprit. Nous la pratiquons d’abord parmi nous en nous aimant comme des frères, en ne considérant notre Société que comme la famille la plus unie qui existe sur la terre, en nous réjouissant des vertus, des talents et des autres qualités que possèdent nos frères autant que si nous les possédions nous-mêmes.

Lettre à Hippolyte Guibert, le 29 juillet 1830, EO VII n 350

Quand il écrivit ces mots, nous étions seulement une Société d’environ 30 Oblats. Aujourd’hui, alors que nous sommes répandus à travers le monde, nous pouvons facillement remplacer le mot d’Eugène “Société” avec celui de “Famille Mazenodienne”  – celle qui désire être la famille la plus unie au monde.”

Je me sens constamment modeste et plein de joie quand je rencontre des gens de tout horizon qui connaissent et aiment Saint Eugène, et qui sont constamment nourris de son charisme et de sa spiritualité – et qui le vivent personnellement et le partagent avec les autres dans leurs communauté et dans leur service aux plus abandonnés. Il est facile de reconnaître en eux le même zèle et le même enthousiasme de la première communauté des visionnaires d’Aix, il y a 200 ans.

C’est un appel au réveil pour ceux d’entre nous qui furent les premiers porteurs du charisme, et qui semblent mourir dans cette partie du monde: Le charisme de Saint Eugène n’est pas “possédé” par les Oblats. C’est un charisme qui appartient à l’Église universelle et qui est le don et le patrimoine de chaque membre de la grande famille Mazenodienne, dans toutes ses formes et ses expressions.

Plus nous sommes convaincus que chacun d’entre nous forme  une partie de la grande famille ecclésiale et missionnaire, plus la famille d’Eugène  existera unie et efficace sur la terre par le rayonnement de nos vies, par l’exemple et la qualité de notre dévouement  à l’évangélisation et au service des plus abandonnés.

Voilà ce que différents groupes de gens ont expérimenté, il y a 200 ans, quand ils entrèrent en contact avec la vie de la première communauté à Aix. Est-ce que l’on peut dire la même chose de toutes nos communautés oblates répandues dans le monde aujourd’hui?

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to NOTRE VISION DE LA FONDATION: LA POSSESSION PARTICULIÈRE DES MISSIONNAIRES OBLATS ?

  1. Denyse Mostert says:

    “La charité pour le prochain fait encore une partie essentielle de notre esprit. Nous la pratiquons d’abord parmi nous en nous aimant comme des frères…“ écrivait Eugène en 1830.

    Dans l`amour, tout est dit et tout reste à faire. Il s`agit bien sûr de cette volonté de ne pas laisser sans effet la Passion du Christ. Pour qu`à leur tour d`autres puissent expérimenter la joie d`une vie fondée sur l`évangile.

    Que chacun devienne en quelque sorte le porte-étendard de la folie amoureuse du fondateur. “La charité, la charité, la charité…“ et de tous ces mille petits gestes qui lui sont subordonnés et demandent parfois de si grands efforts.

    Quelle richesse que ces rencontres où nous alimentons le feu intérieur que nous dispenserons à la suite d`Eugène, dans une attention constante à ceux-là qui en ont le plus criant besoin! Quel soutien en ces temps troublés d`être réconfort et assurance les uns pour les autres ! Quelle merveilleuse communion des saints pour laquelle une profonde reconnaissance doit nous habiter !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *