NOTRE VISION DE LA FONDATION : QU’EST-CE QU’IL Y A  DANS CETTE VISION POUR LES MISSIONNAIRES ?

Après avoir exposé les principaux points de leur projet missionnaire, ils continuent:

Les prêtres soussignés
Et voulant le faire d’une manière aussi utile pour eux qu’avantageuse pour les peuples qu’ils se proposent d’évangéliser;

Demande d’autorisation adressée à Messieurs les Vicaires Généraux Capitulaires d’Aix,
le 25 janvier 1816, E.O. XIII n.2

Pourquoi ces hommes se sont-ils regroupés pour le service d’autrui ? Était-ce pur altruisme ? Pure philanthropie ? Je pense que tout tournait autour du mot “salut”. Depuis le début, Eugène définissait leur ministère comme celui de “coopérateurs du Sauveur. » Ce qu’ils cherchaient, dans leur vie et leur ministère, était leur propre salut et celui des gens auxquels ils s’adressaient. Ils mettaient en pratique la réponse du catéchisme : ‘Pourquoi Dieu nous a-t-il créés ? Pour l’aimer et le servir dans ce monde, de manière à être heureux avec Lui dans l’autre. »

Eugène était convaincu que quelqu’un de son groupe, qui vivrait conformément aux nécessités de sa vocation (en d’autres mots, qui serait fidèle à la Règle) irait droit au ciel, après sa mort.

Ainsi, le but des missionnaires était clair : le salut éternel pour eux-mêmes et pour tous ceux qui leur étaient confiés. Il résume cela quand il écrit dans la Préface :

« Veille sur ta personne et sur ton enseignement, dit l’apôtre saint Paul à Timothée, persévère en ces dispositions. Agissant ainsi, tu te sauveras, toi et ceux qui t’écoutent. » (1Tim 4,16)

Aujourd’hui, la même chose s’applique, quand nous parlons de salut en employant le vocabulaire même de Jésus en entrant dans le Royaume de Dieu :

C’est en missionnaires que nous louons le Seigneur selon les inspirations diverses de l’Esprit: nous portons devant Lui le poids quotidien de notre souci pour les gens à qui nous sommes envoyés (cf. 2 Co 11, 28). Toute notre vie est prière pour que le Règne vienne en nous et par nous. CC&RR, Constitution 32

french

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à NOTRE VISION DE LA FONDATION : QU’EST-CE QU’IL Y A  DANS CETTE VISION POUR LES MISSIONNAIRES ?

  1. Denyse Mostert dit :

    25 janvier 1826 : Demande d’autorisation aux autorités diocésaines… On y décrit comment les missionnaires envisagent leur ministère futur. Il sera fait « d’une manière aussi utile pour eux qu’avantageuse pour les peuples qu’ils se proposent d’évangéliser… » Des mots qui me dérangent quelque peu tant il est vrai que je n’aime pas vraiment ce qui semble, d’une manière ou de l’autre, porter atteinte à la gratuité.

    Pourtant, en y pensant bien, on réalise que chacun ne peut donner que ce qu’il a. Comment transmettre le goût du « salut éternel » si on n’a pas compris le bonheur qu’il porte en lui ? On entre alors dans le domaine de la rhétorique, des belles phrases qui font frémir juste le temps de les entendre. Comme le dit Paul dans sa Première Lettre aux Corinthiens : « J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. » D’où aussi le leitmotiv du Fondateur : « Soyez saints ». Leur sainteté, les Missionnaires de Provence la vivront en suivant le Christ à la manière des apôtres.

    Le salut qu’ils offrent a pour nom Jésus Christ. « C’est en missionnaires que nous louons le Seigneur selon les inspirations diverses de l’Esprit: nous portons devant Lui le poids quotidien de notre souci pour les gens à qui nous sommes envoyés (cf. 2 Co 11, 28). Toute notre vie est prière pour que le Règne vienne en nous et par nous. (CC&RR, Constitution 32)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *