LE CHAPITRE GÉNÉRAL DE 1826: IL RATIFIE TOUT CE QUI  A ÉTÉ ACCOMPLI À ROME

Le 10 du même mois, à 9 heures du soir, il ouvrit à Marseille, dans la Maison du Calvaire, le quatrième chapitre général, convoqué pour la promulgation des lettres apostoliques, approuvant les constitutions et instituant canoniquement la Congrégation des Oblats de Marie Immaculée.

Il s’ouvrit à Marseille, dans la chapelle intérieure de la maison du Calvaire, le 11 juillet 1826, à cinq heures du soir.

Le saint Sacrement fut solennellement exposé; on chanta avec gravité le Veni Creator et le Sub tuum, puis les Pères capitulants se rendirent processionnellement dans la salle de la Communauté; ils étaient au nombre de douze…

Le T. R. P. Supérieur général commença par présenter au Chapitre l’exemplaire des Constitutions approuvées par le souverain Pontife, le Pape Léon XII. II fit ensuite lecture du Bref d’approbation; puis, d’une voix émue, il exhorta tous les membres présents de la Société à promettre d’observer très exactement ces Règles, qui, approuvées par l’Eglise, leur dit-il, nous sont imposées par Dieu lui-même.

Les Pères du Chapitre, non moins émus, répondirent, d’une voix que les sanglots entrecoupaient, qu’ils le promettaient.

Ils prièrent ensuite le T. R. P. Supérieur général d’écrire, au nom de toute la Société, une lettre à Sa Sainteté pour exprimer la reconnaissance de la Congrégation, et l’assurer de la ferme résolution où tous étaient d’être fidèles aux Règles qu’il avait daigné approuver.

Rey I, p. 396

 

“En exprimant notre gratitude, nous ne devons jamais oublier que la plus haute appréciation n’est pas de prononcer des mots, mais de vivre selon eux.”   John F. Kennedy

Ce contenu a été publié dans ÉCRITS, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à LE CHAPITRE GÉNÉRAL DE 1826: IL RATIFIE TOUT CE QUI  A ÉTÉ ACCOMPLI À ROME

  1. Denyse Mostert dit :

    Marseille – Chapitre général – Juillet 1826

    Ouverture solennelle comme il se doit : exposition du Saint Sacrement, « Veni Creator », « Sub tuum ». Les capitulants qui se rendent en procession dans la salle de la Communauté sont au nombre de douze… comme ces apôtres de Jésus Christ dont ils se veulent les successeurs ! On croit entendre la voix émue d’Eugène de Mazenod qui fait la lecture de cette Constitution conquise de haute lutte. Tout comme est perceptible la joie profonde et le soulagement de ses fils. Avec quelle ferveur n’ont-ils pas promis d’obéir aux Règles qui, « approuvées par l’Eglise, leur sont imposées par Dieu lui-même» ! Une lettre de reconnaissance sera envoyée à Léon XII dans laquelle les Oblats de Marie Immaculée l’assurent de leur entière fidélité.

    Finale digne de l’aventure romaine qu’il restera maintenant à vivre dans le quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *