DEUX CENTS ANS PLUS TARD: RECEVEZ AVEC PLEIN D’ENTHOUSIASME CETTE RÈGLE DE VIE QUI NOUS A ÉTÉ DONNEZ AVEC JOIE

En conséquence, ce code de nos Règles que dans l’allégresse je vous envoie, recevez-le avec joie. Gardez ces Règles avec la plus scrupuleuse attention: elles ont été jugées par le Souverain Pontife comme très aptes à amener les âmes à la perfection; que la paix de Dieu qui surpasse tout sentiment garde vos cœurs dans le Christ Jésus, et que le Seigneur vous accorde des accroissements, comme à de fidèles intendants, et vous rende riches en charité à l’égard les uns des autres et envers tous. Amen.
Donné à Rome, l’an du Seigneur 1826, le jour de la fête de l’Annonciation de la bienheureuse Vierge Marie, le 25 mars.
C.-J.-Eugène de Mazenod, supérieur général.

Lettre à tous les Oblats, le 25 Mars 1826, EO VII n 232

Pendant deux cents années, les Supérieurs Généraux, successeurs d’Eugène, ont martelé le même message. Le Père Louis Lougen fait écho à ces mêmes sentiments d’Eugène quand il présente la récente version révisée de nos Constitutions et Règles:

Dans la “Préface” de 1825, Saint Eugène de Mazenod affirme que si la Congrégation veut atteindre ses buts et travailler plus efficacement au salut des âmes et pour notre sanctification,  “…il est indispensable de fixer certaines règles de conduite qui réunissent tous les membres qui la composent dans une pratique uniforme et un commun esprit. C’est ce qui constitue la force des corps, y maintient la ferveur et en assure la durée. »

 Recevons donc, à nouveau, ces Constitutions et Règles, avec un enthousiasme intact, ainsi notre Congrégation sera unie, forte et zélée dans sa mission de prêcher l’évangile aux pauvres et aux plus abandonnés.

 

“S’il y a des flétrissures, elles sont en nous, et notre devoir alors doit être non pas de refaire mais de renouveler et réaffirmer, spécialement les valeurs dans lesquelles nous tous croyons .”      Elliot Richardson

This entry was posted in LETTRES and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to DEUX CENTS ANS PLUS TARD: RECEVEZ AVEC PLEIN D’ENTHOUSIASME CETTE RÈGLE DE VIE QUI NOUS A ÉTÉ DONNEZ AVEC JOIE

  1. Denyse Mostert says:

    Lettre à tous les Oblats, le 25 Mars 1826,

    « En conséquence, termine Eugène de Mazenod, ce code de nos Règles que dans l’allégresse je vous envoie, recevez-le avec joie. » Par définition, une règle signifie un chemin tracé à suivre du mieux possible. Pas de mal à comprendre que l’effort commun est à la base de toute communauté comme aussi que faire cavalier seul ne donne toujours de bons résultats.

    De là à recevoir « dans la joie » un code d’existence qui va immanquablement affecter une part de nos initiatives personnelles, il y a un pas démesuré, surhumain, divin, celui de la foi en Dieu et en sa propre vocation. Dans ce nouveau registre les CC&RR. loin de brimer les Oblats, vont au contraire contribuer à leur épanouissement. « Le Seigneur, continue Eugène, vous accorde des accroissements, comme à de fidèles intendants, et vous rende riches en charité à l’égard les uns des autres et envers tous… »

    Paroles corroborées par le P. Louis Lougen, Supérieur général, lors de la récente révision des CC&RR. « Recevons donc, à nouveau, dit-il, ces Constitutions et Règles, avec un enthousiasme intact, ainsi notre Congrégation sera unie, forte et zélée dans sa mission de prêcher l’évangile aux pauvres et aux plus abandonnés. »

    N’y a-t-il pas là cette joie « que personnes ne peut ravir » ? (Jean 16 :22) N’y reconnaît-on pas le message du Christ à tous ses disciples ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *