FAÇONS D’ÊTRE: LA PRIÈRE QUI DOIT S’ÉCOULER EN ACTION

Pour le Missionnaire, clarifier et partager sa vision intérieure est toujours connecté avec ce qu’il reçoit dans la prière et ce qu’il partage avec les autres.

L’autre sera entièrement consacrée
aux œuvres extérieures du zèle le plus actif,
telles que les missions, la prédication et les confessions,
les catéchismes, la direction de la jeunesse,
la visite des malades et des prisonniers,
les retraites spirituelles et autres exercices semblables.

Règle de 1818, Deuxième partie, Chapitre premier,
Des autres principales observances

Le chrétien ne saurait détacher la prière de l’expérience de la vie et de l’action :

Se gardant dans une atmosphère de silence et de paix intérieure, ils recherchent la présence du Seigneur dans le cœur des gens et les événements de la vie quotidienne, aussi bien que dans la Parole de Dieu, la prière et les sacrements. Tels des pèlerins, ils font route avec Jésus dans la foi, l’espérance et l’amour

CC&RR, Constitution 31

 

« La chose la plus satisfaisante dans la vie est d’avoir été en mesure de donner une grande partie de soi-même aux autres. »       Pierre Teilhard de Chardin

Ce contenu a été publié dans RÈGLE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à FAÇONS D’ÊTRE: LA PRIÈRE QUI DOIT S’ÉCOULER EN ACTION

  1. Denyse Mostert dit :

    Eugène de Mazenod, on s’en souvient, a été attiré un moment par la vie monastique. Il a eu à souffrir aussi d’un travail ne laissant aucune place à l’intériorité. Ces expériences ont ancré en lui la nécessité de l’intimité profonde avec Dieu qui vient marquer toute activité humaine.

    La Règle de 1818 en a pris bonne note. « Une partie de [la vie des missionnaires] sera employée à la prière ou recueillement intérieur… L’autre sera entièrement consacrée aux œuvres extérieures du zèle le plus actif… »

    Comme pour les Missionnaires, des temps d’arrêt sont nécessaires à tous les chrétiens pour évaluer événements, comportements, ainsi que leur propre façon de vivre. Toutes situations complexes qui semblent menacer par moments l’équilibre nécessaire pour ‘’voir, juger et agir’’ à la manière de Jésus Christ…

    Nous avons tous besoin de laisser « une atmosphère de silence et de paix intérieure » s’installer en nous. Nous avons tous besoin de temps régulier de retrouvailles avec le Seigneur.

    Ce que nous y découvrirons alors restera le support de nos actions bien concrètes et fera de nous des témoins chez qui paroles et vie se résument en Jésus Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *