UNE EXPÉRIENCE DIRECTE

Alors que nous continuons à explorer l’esprit et le ministère de Saint Eugène, en lien avec sa congrégation de jeunes, il est utile de garder à l’esprit qu’il opérait avec les jeunes avec une approche similaire à celle que les Missionnaires utilisaient dans leur prédication et leur évangélisation au cours de leur mission paroissiale et de leurs autres activités. Il s’agissait d’une approche en deux temps : leur enseigner qui était Jésus, et les conduire jusqu’à une rencontre profonde et personnelle avec lui. Les moments privilégiés pour cette rencontre se trouvaient dans les moments de prière personnelle et communautaire et dans la participation au Sacrements.

Connaissant de combien de dangers ils sont environnés dans le monde, et le besoin qu’ils ont d’aller souvent puiser de nouvelles forces dans les sacrements établis à cet effet par Notre-Seigneur Jésus-Christ, les associés se confesseront au moins une fois par mois, et ils vivront de manière à pouvoir approcher fréquemment de la sainte communion.

Règlements et Statuts de la Congrégation de la Jeunesse, 1813, p. 24-25

Cette réflexion vient droit du cœur et de l’expérience personnelle d’Eugène. Il a continué à donner ce conseil tout au long de sa vie et, aujourd’hui, cela est toujours présent dans notre Règle de vie oblate :

L’Eucharistie, source et sommet de la vie chrétienne, est au coeur de notre vie et de notre vocation. Nous vivons de manière à pouvoir chaque jour la célébrer dignement.

Constitution 33

 Art 8. Le moyen infaillible pour réussir dans cette noble entreprise, est de fréquenter les sacrements. Ils sont la source féconde des grâces dans laquelle il faut puiser la vie et la force spirituelle de nos âmes…

Statuts, Chapitre XIII – Obligations spirituelles des congréganistes

 

« Nous apprenons par l’exemple et de l’expérience directe parce qu’il y a de vraies limites à la pertinence de l’enseignement verbal. » Malcolm Gladwell

Ce contenu a été publié dans RÈGLE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à UNE EXPÉRIENCE DIRECTE

  1. Denyse Mostert dit :

    ‘’Loin des yeux, loin du cœur’’, proclame un dicton bien connu. Comme tout mot issu de la sagesse populaire il porte sa part de vérité. Dans nos cœurs humains, l’amour est fragile; nous savons tous qu’il a besoin d’intimité pour survivre.

    Demis Roussos chantait : « Loin des yeux, loin du cœur, ça n’existe pas… au rendez-vous de ton amour je suis toujours là ». Ces paroles avaient le don de me réconforter lors des absences professionnelles de mon mari. Ne sont-elles pas également pertinentes en ce qui concerne notre relation à Dieu ?

    Eugène de Mazenod savait les dangers présents dans le monde et que les Congréganistes avaient besoin « d’aller souvent puiser de nouvelles forces dans les sacrements établis à cet effet par Notre Seigneur Jésus-Christ».

    Nul besoin d’établir la nomenclature de tout ce qui peut aujourd’hui encore nous détourner de notre foi. Si n’y prenons garde, bien des situations risquent de provoquer en nous une léthargie spirituelle. Spécialement si nous les vivons seuls avec nous-même.

    Jésus connaissait les effets pernicieux de l’esseulement. « Si deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux », disait-il. (Mt 18 :20) Réalité toujours actuelle; dans les célébrations en Église où il est bon de nous reconnaître enfants d’un même Père; dans nos communions partagées; lors de l’aveu de nos faiblesses; dans les pardons reçus sans compter. Réalité actuelle aussi dans la solidarité que nous nous efforçons de vivre dans nos milieux respectifs.

    Tous ces signes de la présence divine qu’on appelle sacrements, j’aime les reconnaître comme la main tendue de Dieu qui nous invite à reprendre souffle.

    Oui, il est bon de nous retrouver ensemble au rendez-vous de l’amour. De repartir d’un cœur raffermi et devenir à notre tour sacrement, signe de Dieu pour le monde dans lequel nous vivons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *