LA NOMINATION DE FORTUNÉ DE MAZENOD COMME ÉVÊQUE DE MARSEILLE – IL ANNONCE CETTE NOUVELLE À SON ONCLE

Je rouvre ma lettre, mes très chers amis, je ne fus pas à temps de la faire partir hier. Et c’est pour vous dire, mais sous le plus grand secret, que le Roi vient de nommer mon oncle Charles Fortuné à l’évêché de Marseille J’en suis encore attendri de reconnaissance envers Dieu.

Eugène décrit maintenant, de façon éloquente et mélodramatique, les joies de ce diocèse. Il donne entière liberté à son habileté provençale à exagérer de façon à persuader ce vieil homme de 68 ans d’accepter une responsabilité énorme.

Sans que mon Oncle ait seulement pensé à le désirer, le Seigneur lui donne l’évêché le plus convoité de toute la France, soit à cause de sa position, soit à cause de ses ressources, soit à cause de l’esprit parfait de ses habitants, soit à cause de l’excellent clergé qu’il renferme…
Quel immense bien nous allons faire. La Provence va être régénérée. Il n’y aura qu’un esprit dans les Évêques de la Province; je les connais tous.

Et alors le refrain qui est au fond du cœur d’Eugène émerge:

L’œuvre que le bon Dieu m’a confiée se consoli¬de d’une manière étonnante. Je prépare à l’Evêque de Marseille une troupe d’élite. Nous reverrons les beaux jours de l’Eglise. Mais c’est assez…

Lettre à son père et à ses oncles, à Palerme, le 28 aout 1817, E.O. XIII n. 11

Ce contenu a été publié dans LETTRES, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à LA NOMINATION DE FORTUNÉ DE MAZENOD COMME ÉVÊQUE DE MARSEILLE – IL ANNONCE CETTE NOUVELLE À SON ONCLE

  1. Denyse mostert dit :

    Les exagérations toutes méridionales de la lettre d’Eugène à son père et à ses oncles, comportent effectivement une part de réalité que l’oncle Fortuné n’aurait probablement pas songé à envisager sans les exhortations de son neveu.

    Qu’en est-t-il de cet «’évêché le plus convoité de toute la France » ?

    Voici qu’en dit l’Histoire : « Le 28 janvier 1817, Louis XVIII procédait par 3 ordonnances à la désignation des plusieurs sièges épiscopaux dont celui de Marseille qui avait été rétabli et pour lequel était désigné Jacques-François Besson, curé de Saint-Nizier à Lyon. Celui-ci s’étant désisté, le chanoine Fortuné de Mazenod, qui se trouvait encore à Palerme, fut désigné. Les difficultés de réorganisation de l’Église entraînèrent différents retards qui repoussèrent au 13 janvier 1823 sa nomination officielle, au 6 juillet 1823 son sacre à Issy et au 10 août 1823 la prise de possession de son siège à la cathédrale de la Major à Marseille. » (*)

    Un seul esprit va-t-il dès lors régner parmi les évêques de Provence comme l’affirme Eugène ?

    Lorsque Fortuné prend possession de son siège, « il [est] dans l’ensemble bien accueilli par la population marseillaise malgré la réticence de certains catholiques attachés aux Missions de France. Le vieil évêque [obtient] en peu de temps de très bons résultats. » (*) Ne voilà-t-il pas la population provençale « régénérée » qu’Eugène entrevoit avec tant d’enthousiasme ?

    La raison première de tant d’exubérance chez le Fondateur est sans contredit l’avenir plein de promesses des Missionnaires de Provence qui feront grandir encore davantage le « grand œuvre » de la Rédemption dont ils sont les coopérateurs. « J’en suis encore attendri de reconnaissance envers Dieu » écrit-il. Et déjà il entrevoit « la troupe d’élite » qu’il va préparer à l’évêque de Marseille.

    N’est-elle pas contagieuse la certitude d’Eugène de revoir enfin les beaux jours de l’Église refleurir ? Vécue dans une foi profonde, traversée par de multiples difficultés, fruit de la persévérance de notre Fondateur ne vient-elle pas confirmer que « rien n’est impossible à Dieu » ? (Luc 1.37)

    Il nous reste à marcher sur les pas de Marie de Nazareth et d’Eugène de Mazenod. Loin de rester dans l’attente anxieuse d’un futur inquiétant, nous devons comme eux accepter de travailler encore et toujours à l’œuvre de Dieu qui ne peut se réaliser qu’à
    travers nous.

    (*) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fortun%C3%A9_de_Mazenod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *