COMMUNAUTÉ: NOUS GARDERONS VIVANTE LA MÉMOIRE DE NOS DÉFUNTS

Après la mort du Père  Marcou, Eugène contacta tous les Oblats  pour leur rappeler leur obligation communautaire de prier pour le repos éternel de leur frère décédé.

Je vous donnerai quelque jour des détails plus circonstanciés. Vous savez qu’outre la messe de requiem qui doit être chantée dans toutes nos maisons, vous avez cinq messes chacun à dire pour notre saint défunt, l’office des morts et toutes les indulgences, bonnes œuvres, etc., pendant huit jours. Tenez la main à l’exécution de tous ces devoirs…

La forte importance de la communauté pour Eugène apparaît dans sa conviction que nos Oblats défunts continuent de faire partie de nos communautés par leur intercession et leur exemple.

Nous trouverons difficilement à remplacer un pareil sujet; du reste, je l’invoque dans nos besoins et déjà j’aime à me persuader qu’il m’a obtenu une grâce que j’ai demandée par son intercession

Lettre à Jean Baptiste Honorat, le 21 août 1826, EO VII n 251

Aujourd’hui cet esprit et cette obligation continuent de s’appliquer dans notre Règle de Vie:

Nous garderons vivant le souvenir de nos défunts et nous ne manquerons pas de prier pour eux, offrant fidèlement les suffrages prescrits à leur intention (cf. Annexe). Constitution 43, CC&RR

L’Appendice comporte les prescriptions suivantes:

Suffrages pour nos défunts

  1. À la mort d’un Oblat, on avertira immédiatement le Supérieur général; celui-ci, à son tour, en informera toute la Congrégation pour qu’on se souvienne du défunt dans la prière commune et personnelle et dans la célébration de l’Eucharistie.
  2. Chaque prêtre célébrera une messe et chaque Frère participera à une messe à la mort du Supérieur général, d’un ancien Supérieur général, ainsi que pour tout membre défunt, novices inclus, de la Province à laquelle il appartient. – Il est recommandé d’accomplir ce devoir dans une célébration communautaire.
  3. Une fois par mois, chaque prêtre célébrera une messe et chaque Frère participera à une messe pour tous les défunts de la Congrégation.

 

“Il n’y a pas de mort, ma fille. ‘Les gens meurent seulement quand nous les oublions’, me disait ma mère, peu de temps avant de me laisser: ‘Si tu peux te souvenir de moi, je serai toujours avec toi .”   Isabel Allende, Eva Luna

This entry was posted in LETTRES and tagged , . Bookmark the permalink.

One Response to COMMUNAUTÉ: NOUS GARDERONS VIVANTE LA MÉMOIRE DE NOS DÉFUNTS

  1. Denyse Mostert says:

    Lettre à Jean Baptiste Honorat, le 21 août 1826

    En 1826, le P. Honorat est supérieur des maisons de Notre-Dame du Laus. (*) Eugène ne manque pas de lui rappeler le devoir de la communauté suite au décès de Jacques Marcou. « Cinq messes chacun à dire pour notre saint défunt, l’office des morts et toutes les indulgences, bonnes œuvres, etc., pendant huit jours. »

    Oserai-je qualifier de désuètes des pratiques qui me rappellent d’autres obligations ponctuelles attachées il n’y a pas si longtemps aux indulgences ? Facile de m’en sortir par une pirouette ! On peut tout mettre sur le dos d’une époque ! Une réflexion un peu plus poussée ne peut cependant nuire si elle est faite dans le respect du passé. Elle peut au contraire devenir source d’action de grâce alors que sont mises en lumière les transformations qui ont amené l’Église à une vision purifiée de la valeur de la prière et surtout de l’Eucharistie dont une seule a suffi pour révéler au monde qu’il était sauvé.

    Ceci étant dit, oui, il est juste et bon de garder envers nos défunts le devoir de mémoire. Devoir que je nommerais plutôt souffle d’amour, souvenir de leurs parcours terrestres et aussi, pourquoi pas, demande d’aide pour le chemin qu’il nous reste à faire. D’ailleurs, parlant du P. Jacques Marcou, Eugène n’écrit-il pas : « Déjà j’aime à me persuader qu’il m’a obtenu une grâce que j’ai demandée par son intercession…» ? Il reste évident que la célébration communautaire où tous ne forment qu’un seul cœur vient admirablement compléter la prière de chacun.

    (*)http://www.omiworld.org/dictionary.asp?v=6&vol=1&let=H&ID=242

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *