LE TEMPS D’UN NOUVEAU COMMENCEMENT

Votre Eminence sait que dans ce royaume les Jubilés se font par manière de missions, c’est-à-dire qu’on fait prêcher deux fois par jour pendant un mois successivement partout où le Jubilé passe.

Lettre au Cardinal Pacca, 7 janvier 1826, EO XIII n.52

Le mot « Jubilé » renvoie au concept biblique d’un temps de renouveau de l’individu et de la société (Lévitique 25 :10-12). Au temps d’Eugène, l’Église avait un jubilé ordinaire tous les 25 ans, qui avait une indulgence plénière qui lui était attachée moyennant certaines conditions. C’était un temps de renouveau, visant la conversion personnelle. 1825 fut une année de jubilé à Rome, et ensuite, dans le reste du monde, elle fut observée à partir de 1826-1827.

C’était là une occasion en or pour les Oblats de rassembler les gens et de les accompagner dans leur démarche d’approfondissement de leur foi et de leur conversion en marche. Les Oblats allaient être pleinement impliqués dans les diocèses où se trouvaient leurs communautés. Ainsi Eugène insistait pour qu’on donne la priorité à la prédication du jubilé sur tout autre engagement.

Ne vous engagez, très cher Père, pour aucune mission d’ici au jubilé dans le diocèse de Nîmes. Le p. Marcou et le p. Guibert ont le plus grand besoin de travailler, il faut leur laisser le peu de temps qui leur reste pour cela en les pressant de ne pas s’occuper d’autre chose que de l’étude et de la composition.

Lettre à Pierre Mie, 19 octobre 1825, EO VI n. 201

 

« Nous devons utiliser le temps de façon sage et toujours se rendre compte que le temps est toujours mûr pour faire du bien. » Nelson Mandela

This entry was posted in LETTRES and tagged , . Bookmark the permalink.

One Response to LE TEMPS D’UN NOUVEAU COMMENCEMENT

  1. Denyse Mostert says:

    (1825.)
    J’aime beaucoup le mot ‘jubilé’. ‘Il jubile’ dit-on de quelqu’un aux prises avec une grande joie…

    Ainsi les Années Saintes demandées déjà dans la Bible. (Lévitique 25 :10-12). Ainsi en 1825, le jubilé à Rome qui va s’étendre au reste du monde au cours des années suivantes. Voici le temps venu, de raffermir une foi le plus souvent un peu érodée par le quotidien. Celui aussi pour les Missionnaires de Provence de s’y engager à fond. Ce qu’ils vont faire avec le plus grand soin.

    Petit souvenir. Lors de l’anniversaire de mariage d’un ami, le mot ‘jubilaire’ revenait assez souvent au moment des toasts. ‘Arrêtez de m’appeler ainsi, avait répliqué celui-ci avec un grand sourire, il me fait vieillir ! »Il y avait du vrai dans cette réponse plaisante. Qui dit jubilé, dit rappel du temps.

    Rappel du passé avec son lot d’événements tristes et les moments de bonheur qui nous ont façonnés durant toutes ses années… Le passé dans lequel on peut lire la présence toujours aimante de Dieu… Tant d’instants de vie qui peuvent devenir reconnaissance et renouveau de vie intérieure !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *