LE 1 AOUT: ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE D’EUGENE

Dans nos sources quand Eugène parle de son anniversaire de naissance, il les regarde toujours comme des occasions de réflexion sur la direction de sa vie. Deux exemples:

Le 1 aout 1841. Rien de particulier en ce jour si ce n’est que je termine mes 59 ans. C’est ainsi qu’on se rapproche du terme sans presque s’en douter. On ne vieillit que d’un jour à la fois, mais vient ensuite l’anniversaire qui vous rappelle que vous êtes plus vieux d’un an, et chaque année le chiffre grossit et finit par vous étonner…

Journal, le 1 aout 1841, EO XX

Dix ans plus tard:

Le 1er août. J’entre aujourd’hui dans ma 70e année. Que de grâces et quelles grâces depuis le jour de ma naissance, 1er août 1782 !

Journal, le 1 aout 1851, EO XXI

Ce contenu a été publié dans JOURNAL. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à LE 1 AOUT: ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE D’EUGENE

  1. Denyse Mostert dit :

    1e août 1782. Le Président de la Cour des Comptes d’Aix-en-Provence et Marie-Rose Joannis, ne se doutent nullement de ce qui attend leur petit Eugène né ce jour-là. C’est en effet une existence aussi mouvementée que surprenante que va vivre l’enfant issu d’un milieu de « noblesse de robe ». Qu’il se tourne vers la prêtrise passe encore, mais qu’il consacre sa vie aux plus pauvres d’entre les pauvres, voici bien qui dépasse les conjectures de ses parents !

    1er août 1841. « Rien de particulier, écrit Eugène dans son Journal, si ce n’est que je termine mes 59 ans. »

    « On ne voit pas le temps passer… » chante Jean Ferrat, pour ensuite se demander « Faut-il pleurer, faut-il en rire ?»Eugène, comme nous tous d’ailleurs, ne peut que constater l’impitoyable course du temps. « On ne vieillit que d’un jour à la fois, mais vient ensuite l’anniversaire qui vous rappelle que vous êtes plus vieux d’un an, et chaque année le chiffre grossit et finit par vous étonner… »

    Je me dois d’avouer que ce « terme dont on se rapproche inéluctablement… » me fait peur. Et plus je peux dire comme Eugène : « Que de grâces et quelles grâces depuis le jour de ma naissance ! », plus j’ai le désir de continuer à vivre encore et encore de ces expériences qui donnent vie…

    Anniversaire de naissance, jour de joie sur fond d’incertitude ! Plus que jamais, cette journée nous invite à tourner notre espérance vers Dieu dont Jésus dit qu’il est « le Dieu des vivants. » (Marc 12,27)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *