LE PAPE : UN PÈRE AVEC LA FIGURE ET LE CŒUR DU CHRIST.

Choisi d’En Haut pour représenter sur toute la terre le Souverain Pasteur des âmes. il voit l’Église militante obligée d’essuyer sans cesse de terribles attaques et de soutenu- de rudes combats. Il ressent toutes les angoisses de l’épouse de Jésus-Christ. Son cœur est atteint par tous les coups dirigés contre elle et déchiré par toutes les blessures qu’elle reçoit. Sa tête porte la couronne d’épines du divin Sauveur sous la tiare du Pontife-Roi. Aussi, comme Jésus-Christ du haut de la croix, son Vicaire du haut du trône du Prince des Apôtres, jette un grand cri dans le monde.

Lettre circulaire de Mgr de Mazenod au peuple de Marseille, 12 juin, 1847,
EO III lettre circulaire 3.

Ce contenu a été publié dans LETTRE PASTORAL, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à LE PAPE : UN PÈRE AVEC LA FIGURE ET LE CŒUR DU CHRIST.

  1. Denyse Mostert dit :

    1847. Une lettre pastorale de Mgr de Mazenod au peuple de Marseille semble faite sur mesure pour notre actuel Pape François !

    « Choisi d’en Haut »… : En cette année 2013, le fait extrêmement rare de la démission d’un Pape rendait encore plus fébrile que d’habitude l’attente des résultats du Conclave. Et voici que les doctes listes établies se trouvent démenties par l’élection du Cardinal Jorge Mario Bergoglio qui, dès le départ soulève bien des espoirs ! Ne peut-on dire que l’Esprit Saint l’a emporté sur les ‘murmuratio’ du Vatican ?

    « Il voit l’Église militante obligée d’essuyer sans cesse de terribles attaques et de soutenir de rudes combats. », dit encore Eugène. Entre autres choses, on a dit de « Jorge Mario Bergoglio, [qu’il est] l’ascète proche des pauvres », qu’« il écoute deux fois plus qu’il ne parle et perçoit bien plus que ce qu’il écoute », un prélat « faisant tout pour rester proche de ses prêtres»… Une proximité que le Pape François tient à conserver. N’est-ce pas elle en effet qui lui montre le mieux les misères de l’Église catholique et de ses enfants ?

    Eugène de Mazenod écrit encore : « [Le Pontife-Roi est] atteint par tous les coups dirigés contre elle et déchiré par toutes les blessures qu’elle reçoit… Comme Jésus Christ… il jette un grand cri dans le monde .» Et, de jour en jour, nous pouvons voir le Pape François à l’œuvre pour ramener l’Évangile au cœur de notre Église et de ses enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *