REGARDANT DERRIÈRE SOI AVEC SATISFACTION

La mission de Barjols se termina le 20 décembre mais la ferveur des gens se poursuivit après le départ des Missionnaires, comme Eugène le racontait avec satisfaction:

Monsieur le curé de Barjols me mande que depuis 18 ans, il n’avait que dix hommes à la messe… que pendant la mission on a fait près de 3000 confessions générales et que ceux qui avaient gagné leur mission avant Noël se sont approchés de nouveau de la sainte Table le jour de l’an pour prouver qu’ils étaient dans la ferme résolution de faire leurs Pâques

Lettre à M. Arbaud, Vicaire générale de Digne, janvier 1819, E.O. XIII n.22

Les Missionnaires avaient tout donné d’eux-mêmes à Barjols en tant que coopérateurs du Sauveur dans Sa mission. Ils pouvaient donc se réjouir ainsi avec Lui:

À l’instant même, il exulta sous l’action de l’Esprit Saint et dit: «Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout petits. Oui, Père, c’est ainsi que tu en as disposé dans ta bienveillance.  Luc 10:21

 

“Le bonheur ne vient pas du fait d’accomplir un travail facile, mais plutôt des derniers reflets de satisfaction qui surviennent après l’accomplissement d’une tâche difficile qui a exigé le meilleur de nous.”    Theodore Isaac Rubin

This entry was posted in LETTRES and tagged , . Bookmark the permalink.

One Response to REGARDANT DERRIÈRE SOI AVEC SATISFACTION

  1. Denyse Mostert says:

    Pour Barjols on peut dire : mission accomplie et bien accomplie puisque la ferveur des paroissiens ne semble pas être un feu de paille. « Monsieur le curé de Barjols » ne doit pas en croire ses yeux lorsqu’il donne à Eugène de Mazenod un compte-rendu des plus éloquents.

    On comprend la satisfaction d’Eugène lorsqu’il met M. Arbaud, Vicaire général de Digne, au courant de l’incroyable résultat de la mission. « Depuis 18 ans, il n’avait que dix hommes à la messe… que pendant la mission on a fait près de 3000 confessions générales et que ceux qui avaient gagné leur mission avant Noël se sont approchés de nouveau de la sainte Table le jour de l’an pour prouver qu’ils étaient dans la ferme résolution de faire leurs Pâques. »

    On croit voir la joie des Missionnaires de Provence. Et leur fervent Magnificat au Seigneur qui, à travers eux, a ramené à lui tant de cœurs. Jésus Christ était avec eux et la persévérance dont ils ont fait vœu leur a permis de dépasser les difficultés rencontrées.

    Nul doute qu’ils vont repartir avec enthousiasme vers d’autres missions !

    Nous sommes tous plus ou moins à la merci de situations imprévues et pas toujours agréables.. S’il n’est évidemment pas bon de les ressasser sans arrêt, un retour sur les événements nous permet souvent d’en découvrir des aspects surprenants… dont celui de l’indéfectible protection de la Providence qui fait que rien n’arrive sans raison.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *