PARTAGER LE CHARISME EN TANT QUE FAMILLE MAZENODIENNE

Ayant établi que les bienfaiteurs sont en effet des partenaires dans la mission, Eugène montre comment ces partenaires participent pleinement aux bénéfices spirituels que représente leur association avec les Missionnaires.

Voici pourtant comment nous tâchons de contribuer, quoique faiblement, de notre côté:
c’est en priant plusieurs fois dans la journée, du meilleur de notre cœur, pour les bienfaiteurs de cette sainte œuvre apostolique;
c’est en faisant prier dans les missions à cette même intention les justes raffermis et les pécheurs convertis;
c’est enfin en offrant très souvent le Saint Sacrifice pour eux, et en leur accordant une communion pleine et entière de toutes les bonnes œuvres, prières, pénitences, etc., faites en missions ou hors de mission par tous les membres de notre Société.
C’est peu de chose sans doute mais, quand on donne tout ce que l’on a, on ne peut pas mieux faire.
Après vous avoir découvert avec tant de simplicité tout ce que nous vous souhaitons de bien, j’ose me permettre de vous demander quelque part aussi dans vos prières pour moi et pour ma petite communauté qui, grâce à Dieu, marche mieux devant le Seigneur que son pauvre supérieur qui n’est qu’un serviteur bien lâche et bien infidèle. Agréez…

Lettre à Madame de Servan, le 20 aout 1818, E.O. XIII n.15.

Aujourd’hui, notre Règle de Vie exprime l’interdépendance réciproque de tous les membres de la famille mazenodienne :

Le charisme de saint Eugène de Mazenod, don de l’Esprit à l’Église, rayonne dans le monde. Des laïcs se reconnaissent appelés à y participer selon leur état de vie, et à le vivre selon des modalités qui varient suivant les milieux et les cultures. Ils participent au charisme dans un esprit de communion et de réciprocité entre eux et avec les Oblats.

CC&RR, Règle 37a

This entry was posted in LETTRES and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to PARTAGER LE CHARISME EN TANT QUE FAMILLE MAZENODIENNE

  1. Denyse Mostert says:

    Tout a commencé par un nom. Bien sûr l’importance réside davantage dans la manière d’être que dans la ‘raison sociale’ d’un groupe. Mais il est tout aussi important de se donner en quelque sorte une ‘raison sociale’ dans laquelle nous reconnaître les uns les autres.

    Petite histoire d’une dénomination.

    1995 : Canonisation d’Eugène de Mazenod. 1996 : Dans la Province du Rosaire, aujourd’hui Province Notre-Dame-du-Cap, formation de personne attirées par le charisme d’Eugène de Mazenod et la manière d’être d’Oblats de leur milieu. Plusieurs noms sont successivement attribués à ces groupes dont : Laïcs Associés aux Oblats de Marie Immaculée, Laïcs Associés au charisme oblat, Partenaires Oblats en mission pour en arriver à la définition couramment employée aujourd’hui de Membres de la famille mazenodienne. Dans tous, le mot « charisme » demeure sous-entendu.

    D’abord employé en théologie, le mot charisme ‘’est une faveur (une grâce, un don) accordée par l’Esprit Saint à un individu ou à un groupe’’. (*) Le charisme d’Eugène, c’est indéniablement son attirance envers les plus démunis et une fidélité sans faille à l’Église.

    Un charisme resterait très abstrait s’il n’était soutenu par une action bien concrète. Aucun doute donc pour le Fondateur. Le don reçu de l’Esprit Saint a produit au centuple.

    Son charisme, nous l’avons retrouvé dans les Oblats de Marie Immaculée dont le premier souci est de se faire attentifs aux immenses besoins toujours présents. Nous avons reconnu en eux des chrétiens qui font face sans désemparer aux situations inextricables du monde moderne.

    Dans une communion profonde avec les Oblats de Marie Immaculée, nous nous sommes engagés, un peu partout à travers le monde, à apporter une attention spéciale pour tant de « pauvres aux multiples visages » qui nous entourent. Par une vie que nous essayons de rendre la plus évangélique possible, nous espérons éveiller chez eux le désir de ‘’connaître et aimer Jésus Christ’’

    Un seul Dieu, un seul Seigneur, un Fondateur qui a connu des situations comparables aux nôtres, un effort dirigé vers un but semblable, voici bien des motifs de joie pour chaque membre de la grande famille mazenodienne.

    (*) http://fr.wikipedia.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *