Tag Archives: morte

DIEU SAIT AVEC QUELLE CONSOLATION J’AI BAPTISÉ CETTE ENFANT, JUGEZ DONC QUELLE A DÛ ÊTRE MA DOULEUR DE L’ENTERRER

Écrivant à Henri Tempier à propos de sa nièce, le décès et les funérailles de Caroline de Boisgelin, Eugène livre ainsi ses sentiments : … Dieu sait avec quelle consolation je baptisai cette enfant, jugez quelle a dû être ma … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

NOUS REMERCIONS DIEU D’AVOIR CHOISI DANS NOTRE FAMILLE UNE ÂME PRIVILÉGIÉE

Notre ange s’est envolée dans le ciel, cette nuit à trois heures Lettre à Marius Suzanne, 26 juin 1825, EO VI n.188  Écrivant à sa mère au sujet de sa nièce, la maladie et le décès de Caroline de Boisgelin, … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment

UN RAPPEL CONSTANT DE NOTRE MORTALITÉ

Dans chaque maison de la Société, pour fournir aux sujets qui l’habitent quelques bonnes pensées sur la mort, on tiendra toujours en réserve un crucifix qui sera placé en un lieu apparent de quelque salle commune de la maison. C’est … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

LA CROIX DU CHRIST, EMBRASSÉE AVEC AMOUR, NE COMPORTE JAMAIS DE TRISTESSE

“La croix de Jésus est au coeur de notre mission. Comme l’Apôtre Paul, nous prêchons «Jésus Christ et Jésus Christ crucifié» (1 Co 2, 2). Si nous portons «en notre corps les souffrances de mort de Jésus» , c’est dans … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment

LE PREMIER OBLAT À MOURIR

Jourdan ne se remit jamais de l’angoisse mentale dont il souffrait et il mourut le 20 avril 1823, quelques mois après son oblation. Il fut ainsi le premier Oblat à décéder à l’intérieur de la Société. “Le père Courtès, qui … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

ETEINDRE LA LAMPE

A l’époque où Eugène avait 9 ans, il a été exilé hors de la France révolutionnaire. Il a passé la plupart des onze années suivantes avec son père – sept d’entre elles sans sa mère qui les avait laissés pour … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment

LA OU L’ON MEURT, ON DANSE

Quelques jours après être tombé malade, le père d’Eugène, le Président Charles Antoine de Mazenod mourut, le 10 octobre 1820. Le Biographe Rey rapporte que «Le P. de Mazenod montra une piété filiale admirable: il se dévoua avec une ardeur … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment

QUELLE MORT MAGNIFIQUE!

  En 1819, Paulin Castellas, membre de la Congrégation de la Jeunesse d’Eugène, mourut. Durant quelque temps, il avait vécu avec d’autres étudiants d’Aix dans la maison des Missionnaires. Les réflexions d’Eugène sur la vie de ce jeune homme furent … Continue reading

Posted in JOURNAL | Tagged , , | 1 Comment

TOUJOURS PROCHES DES GENS AUTOUR D’EUX – SURTOUT LES MALADES ET LES MORIBONDS

L’église de la Mission oblate d’Aix ne fut jamais une paroisse. La communauté était jeune, dynamique et elle attirait évidemment bien des gens à son service – à l’église ou dans les divers ministères des Missionnaires dans la ville. Eugène … Continue reading

Posted in RÈGLE | Tagged , , , , | 1 Comment

COMMUNION DANS LA MORT

Après la semaine de réflexion sur les martyrs espagnols, j’ai repris le fil que nous avions suivi durant plusieurs semaines au sujet de la Congrégation de la Jeunesse lancée par Eugène à Aix, en 1813. Nous avons vu le souci … Continue reading

Posted in RÈGLE | Tagged , , | 1 Comment