Monthly Archives: August 2015

NÉGOCIER LE LABYRINTHE D’UNE VIE TRÈS OCCUPÉE

Ébranlé par la mort rapide et successive des deux Oblats, Eugène écrit au trop enthousiaste et impétueux Honorat avec le conseil de tenir compte de lui-même, de mesurer son travail et de le planifier avec plus d’attention. Tout en changeant … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

J’IGNORE QUEL SENTIMENT PRÉDOMINE MAIS JE SUIS MAINTENANT AFFLIGÉ, MAINTENANT CONSOLÉ, TRISTE ET SEREIN  

  Deux Oblats moururent à quatre jours l’un de l’autre: Philippe Dumolard et Victor Arnoux. Eugène nous donne un aperçu de ses réactions personnelles – un reflet des nôtres quand nous sommes confrontés à la mort de ceux qu’on aime. … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

NOTRE FIDÉLITÉ À PRATIQUER CONSTAMMENT CETTE RÈGLE QUI LES A AIDÉS À PARVENIR LÀ OÙ ILS SONT

Considérant la vie des quatre Oblats qui sont déjà parvenus à la fin de leur séjour terrestre, Eugène se demande quel était le secret de leur bonheur. Je présume que notre communauté d’en-haut doit être placée bien près de notre … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , , | 1 Comment

ILS SONT PRÈS DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, QU’ILS ONT SUIVI SUR LA TERRE ET QU’ILS CONTEMPLENT AVEC JOIE  

Pensant aux quatre Oblats qui représentent notre communauté dans la plénitude du Royaume, Eugène imagine leur situation: Je présume que notre communauté d’en-haut doit être placée bien près de notre Patronne; je les vois à côté de Marie Immaculée, par … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , , | 1 Comment

ILS SONT ENCORE NOS FRÈRES, ET NOUS SOMMES À EUX

En voilà quatre dans le ciel, c’est déjà une jolie communauté. Eugène parle des quatre premiers Oblats qui sont morts: Les Pères J. A. Jourdan (+avril 1823), J. J. Marcou (+août 1826), le Frère P.P. Dumolard (+9 juillet 1828) et … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment

JE  REGARDE COMME UN DEVOIR PRINCIPAL D’ASSISTER TOUS CEUX DE NOS FRÈRES QUI SONT EN DANGER DE MORT

Le Père Victor-Antoine Arnoux, né à Gap le 22 janvier 1804, mourut à Aix le 13 juillet. Le Père  Courtès avait écrit à Eugène ce jour-là: “Aix, dimanche, 13 juillet, à 11, 30 dans la soirée. Notre ange vient juste … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , , | 1 Comment

QUE L’ATTITUDE DE JÉSUS CHRIST SOIT CONSTAMMENT MANIFESTÉE

Un de nos prêtres venait de mourir à Aix en odeur de sainteté. Les manifestations de la dévotion publique fuent si immédiates et universelles que nous av0ns du abandonner sa soutane pour sauver les vêtements et même cetaines parties de … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment

LA SOLIDARITÉ ET LA STABILITÉ POURVUES PAR LA SOLICITUDE

  Le Père Victor-Antoine Arnoux, âgé de 24 ans, était mourant à Aix, à peine deux ans après son ordination sacerdotale. Nous voilà donc menacés d’un autre malheur, nous perdrons cet angélique p. Arnoux. Pourquoi avez-vous consenti qu’on l’envoyât à … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , , | 1 Comment

AVEC LA COMPASSION, VOUS POUVEZ MOURIR POUR LES AUTRES

Une épidémie de variole venait d’apparaître à Marseille, apportée par un bateau qui arrivait du Moyen-Orient. Eugène était à Laus au moment d’écrire. Mais je voudrais être à Marseille pour tout combiner avec l’Évêque et vous; j’y voudrais être aussi … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , , | 1 Comment

COMMENT PUIS-JE EXPRIMER LA SOUFFRANE QUE JE RESSENS À LA VUE DE SI GRANDS DÉSORDRES?

  Je ne me ressens plus de ma chute, qu’il n’en soit donc plus question En passant de Gap à Notre Dame du Laus, le chariot fourni par l’évêque de Gap se renversa à l’approche du village de Rambaud et … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 1 Comment