Monthly Archives: October 2011

UN SERVICE DE CONFIRMATION ENFLAMMÉ

Lorsque l’église de la Mission ouvrit ses portes au grand public, la rage de quelques-uns des curés surgit avec évidence. C’était particulièrement le cas des curés marqués par une approche gallicane qui n’aimaient pas l’affinité d’Eugène avec Rome et le … Continue reading

Posted in Uncategorized | Tagged , | 1 Comment

INVITER LES AUTORITÉS ECCLÉSIASTIQUES LOCALES À PARTICIPER

En dépit du fait que les congréganistes avaient dans leur chapelle le service de leur première communion, Eugène s’assurait que le jeune fût aussi présent que possible dans sa paroisse – allant même jusqu’à inviter le prêtre de sa paroisse … Continue reading

Posted in JOURNAL | Tagged , | 1 Comment

ESSAYANT DE GARDER HEUREUX LES CURÉS DE L’ENDROIT

Parce qu’Eugène était un enseignant et un prédicateur doué, et qu’il avait des affinités naturelles avec les jeunes gens, sa Congrégation de la Jeunesse se mit à fleurir et devint une source de piété et de bon exemple dans la … Continue reading

Posted in JOURNAL, LETTRES | Tagged | 1 Comment

SE PRÉPARER À APPLIQUER DE NOUVELLES MÉTHODES À AIX

En examinant les tensions tissées entre le jeune Père de Mazenod et quelques-uns des prêtres d’Aix, je ne souhaite pas donner l’impression que ces prêtres étaient de mauvais hommes. Ils étaient victimes de leur situation à l’intérieur d’une Église renversée … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

JE ME DÉFENDS PAR LA CONTINUATION DE TOUT CE QUE LE BON DIEU VEUT QUE JE FASSE MALGRÉ EUX

Les conflits avec quelques-uns des prêtres d’Aix débutèrent en 1816, une fois que les Missionnaires de Provence eurent été établis et ils ouvrirent leur église au culte public à partir d’avril 1816. En tant qu’église appartenant à une communauté, elle … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , | 2 Comments

VOUS AVEZ BEAUCOUP DE ZÈLE ET UN TALENT PARTICULIER POUR ATTIRER LES ENFANTS

Quand Eugène mit sur pied la congrégation de la jeunesse à Aix, il était très soucieux de maintenir de bonnes relations avec le clergé local. Le nombre croissant des jeunes se réunissait, à partir de mars 1813, chaque jeudi et … Continue reading

Posted in ÉCRITS | Tagged , | 1 Comment

QUEL COUP D’ŒIL QUE CELUI DE CETTE VOITURE QUI PORTAIT CE QUI EXISTE DE PLUS PRÉCIEUX SUR LA TERRE

Puisque dans le passage précédent, j’ai fait allusion à l’emprisonnement du Pape, je reproduis ici la narration de la libération du Pape et de son passage tout près d’Aix, en février 1814. Napoléon avait expressément défendu que le Pape passât … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment

JE ME SENTIRAI OBLIGÉ DE QUITTER LA TABLE ET DE ME RETIRER, CAR JE NE PUIS PRENDRE PART À UN SCHISME

Pour comprendre quelques-unes des positions adoptées par Eugène, nous devons nous rappeler que l’Église de France, après la Révolution, était dans un état désordonné. Plusieurs prêtres et religieux avaient été tués, d’autres avaient fui hors du pays, et d’autres étaient … Continue reading

Posted in ÉCRITS | Tagged , , | 1 Comment

NOTRE RÉPONSE AUX CRITIQUES CONSISTE À FAIRE AUTANT DE BIEN QUE NOUS LE POUVONS

Le ministère du jeune Père de Mazenod à Aix, de 1813 et au-delà, et en tant que fondateur des Missionnaires de Provence à partir de 1816 et au-delà, eut des répercussions sur l’Église locale. Quelques-uns des prêtres diocésains y virent … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged , , | 1 Comment

VOUS DEVEZ ÊTRE PLUS OUVERTEMENT UN CHRÉTIEN, UN PRÊTRE ET UN APÔTRE

Poursuivant ses réflexions sur le crucifix missionnaire, Eugène reproche à Forbin Janson de s’être laissé influencer par ceux qui critiquaient l’usage manifeste du crucifix. Il faut bien que tout ce que nous avons expérimenté ait été reconnu de tout temps, … Continue reading

Posted in LETTRES | Tagged | 1 Comment